Conseil des maires Planification vers la prospérité

0
32

Carl Hager


Carl Hager

CAMPBELL’S BAY – La rencontre du conseil des maires de la MRC Pontiac le 19 décembre dernier portait surtout sur des questions et des projets importants dans la nouvelle année. La préfète Jane Toller a rappelé aux maires que leur réunion mensuelle du 17 janvier prochain se tiendra en soirée afin d’encourager des
membres du public à y prendre part et à s’impliquer dans la politique locale et régionale. Elle a aussi fait part de son intention de participer à au moins une séance du conseil dans chaque municipalité de la MRC de Pontiac.
M. Toller déclarait que le programme provincial FARR (Fonds d’appui aux régions rurales) avait alloué 1,9 million pour l’Outaouais. Ces fonds visent le développement de la coordination et le financement de projets qui touchent au moins deux MRCs de l’Outaouais. Les municipalités de la région ont déjà identifié des besoins à hauteur de 14 millions. Les subventions du FARR  2017-2018 seront annoncées plus tard.
Elle a aussi précisé qu’elle continue les démarches afin de pourvoir le Pontiac d’un centre d’inspection des véhicules lourds.
Les maires ont ensuite présenté des questions spécifiques à leur municipalité.
Kim Cartier-Villeneuve, préfète suppléante et mairesse de Otter Lake, a expliqué qu’un centre de conditionnement physique a ouvert ses portes récemment et qu’une salle de jeux était prévue pour janvier 2018. Doris Ranger de Sheenboro a mentionné le Thé annuel des aînés qui se tiendra le jour de la St-Valentin. Jim Gibson de Rapides-des-Joachims a parlé d’un tournoi de pêche blanche et le maire de Bristol, Brent Orr, a mentionné la tenue de courses de chiens de traîneaux à Timberland les 6 et 7 janvier 2018. (Voir page 6).
Le maire de l’Île-du-Grand-Calumet, Serge Newberry, a parlé en détail d’un de ses projets. Il a expliqué qu’une superficie de 1 100 acres de terres publiques, dont les îles Lafontaine, se trouve dans sa municipalité et qu’il envisage d’en faire le développement. Il a précisé que, du côté ontarien des îles, les rapides entre les
îles étaient utilisés pour l’entraînement des champions olympiques de kayakistes en eaux vives tandis que rien de tel n’était organisé du côté québécois de la rivière. Il a demandé que les droits de gestion de ces terres publiques soient consentis à sa municipalité. C’est un sujet qu’il avait déjà apporté au conseil des maires antérieurement et il avait été clair qu’il devait trouver des investisseurs pour faire avancer ce dossier. Après quelques discussions, Mme Toller a demandé qu’un rapport de mise à jour du projet soir préparé.
Une majorité des maires se sont prononcés en faveur d’accorder leur appui à la demande des Laboratoires nucléaires canadiens d’obtenir une prolongation de 10 ans de leur permis malgré l’opposition de diverses associations de villégiateurs. Les maires ont souligné que des emplois locaux pourraient disparaître si ce permis n’était pas renouvelé. (Voir lettre en p 7).
Le 20 janvier prochain, les maires participeront à une session de brainstorming afin de discuter de certains sujets à huis clos. Les principaux sujets à l’ordre du jour de cette rencontre sont les mandats des nouveaux comités, un plan d’affaires de quatre ans, les problèmes des systèmes de communication, le tourisme, la foresterie et la préparation d’un « plan vers la prospérité ». Un des objectifs de Mme Toller est de voir la réouverture d’un moulin à scie dans le Pontiac, déclarant que l’électricité ne coûte pas cher et que la réserve pin à exploiter est abondante.
Les résultats de cette rencontre seront annoncés quelques semaines après la tenue de la rencontre.                                          
                                                     (Tr.LT)