Conférence de presse de Voix du Pontiac à Gatineau : l’attention médiatique au rendez-vous

0
31

Francois Carrier


Francois Carrier

GATINEAU ­– Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu le jeudi 16 février dernier, le groupe Voix du Pontiac a voulu attirer l’attention des médias de la région de Gatineau sur les enjeux soulevés dans le secteur de la santé. Pour le public du Pontiac, rien de nécessairement nouveau n’a été dévoilé puisque l’objectif de cette opération était de faire connaître au grand public les inquiétudes du milieu, dont la tarification du stationnement  mais aussi ce qui a été qualifié comme étant des pertes de service pour les usagers.
Profitant d’une conférence de presse diffusée à MAtv Outaouais, c’est entourée du préfet de la MRC de Pontiac Raymond Durocher et de madame Jennifer Kingsbury-Larose, cliente de l’hôpital communautaire du Pontiac, que la porte-parole du groupe Josey Bouchard a ouvert cette conférence. Ayant sur place les principaux médias télévisuels ainsi que d’autres médias de la presse écrite et radiophonique, le groupe de citoyens a déjà vu le déroulement de la conférence comme étant un objectif atteint. « C’était important de se déplacer pour transmettre notre message et faire entendre la voix des gens du Pontiac face aux enjeux en santé », explique MmeBouchard.
M. Durocher a commencé en reprochant au Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) des lacunes dans ses communications avec les intervenants du Pontiac. «On nous a jamais avertis des différentes décisions, on l’a toujours appris par la « bande ». On a l’impression qu’ils dirigent dans une tour d’ivoire et qu’ils sont loin de notre réalité », clame M. Durocher. Celui-ci a aussi réitéré que la mise en place de la tarification du stationnement risque d’être un investissement coûteux. « Ce que ça va coûter pour le «parking» risque de prendre plusieurs années à rentabiliser », croit le préfet. 
Madame Kingsbury-Larose a, de son côté, fait savoir qu’elle devait maintenant se déplacer plus souvent vers Gatineau pour recevoir des traitements et qu’elle avait été avertie du jour au lendemain de ces changements.
Si attirer les médias était le premier objectif, l’autre souhait de cette opération pour le groupe de citoyens est de faire déplacer les intervenants du CISSSO dans le Pontiac. Le CISSSO a déjà fait savoir qu’ils étaient prêts à venir dans le Pontiac, mais selon les informations obtenues, l’approche privilégiée était de s’adresser uniquement aux élus. « Les gens du groupe veulent un dialogue et n’ont pas
l’intention d’être mal polis, on demande juste d’être informés », souligne Mme Bouchard.
Le préfet a  affirmé qu’il souhaitait lui aussi que les intervenants du CISSSO
se déplacent pour venir expliquer les changements à la population du Pontiac. « C’est une question de confiance et de respect », ajoutait M. Durocher.
D’ailleurs, il semble que certains citoyens envisagent différentes alternatives concernant le stationnement, dont la mise en place d’un stationnement tout à fait gratuit en bordure du stationnement actuel. Suivant cette conférence, Voix du Pontiac a continué de façon régulière ses interventions via sa page Facebook.