“Ce n’est pas garanti ce projet là”, mais c’est un projet très intéressant

0
13

Francois Carrier


Francois Carrier

MANIWAKI – C’est plus de 150 représentants de la scène municipale, du domaine sociocommunautaire et des affaires qui se sont réunis à Maniwaki le 3 octobre dernier pour échanger sur les défis et les solutions pour la circonscription de Pontiac. Accessibilité Internet, déclin et disparition de l’industrie forestière, exode des jeunes, plusieurs thèmes qui ont été abordé au sein des différentes tables de discussions.
La circonscription fédérale de Pontiac contient trois différentes MRC et une partie de la ville de Gatineau. Un territoire vaste, parfois avec des réalités très
différentes, mais dont certains thèmes ont semblé rassembler. L’industrie forestière semble entre autres avoir été un des thèmes partagés entre la MRC de Pontiac et la Vallée-de-la-Gatineau.
« On ne veut pas revivre la même réalité que dans le Pontiac, ici dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau», a souligné un homme d’affaires de Maniwaki. « Content qu’on en parle maintenant, parce que si ça s’est passé chez nous, ça risque de se passer ailleurs et faut trouver des solutions » a mentionné le préfet de la MRC de Pontiac, Raymond Durocher. Parole positive, à au moins deux reprises durant la rencontre, des élus fédéraux ont tenu à souligner le projet du Centre de valorisation de la biomasse dans la de MRC Pontiac. Le député de Pontiac Will Amos en a fait référence et aussi le député de Hull-Aylmer et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique Greg Fergus. « Ce n’est pas garanti ce projet là, mais faut faire nos recherches et j’espère aider la MRC à ce sujet », a dit Will Amos au sujet du Centre de valorisation de la biomasse.
L’accessibilité à l’Internet a aussi été un des points qui a rassemblé les différents intervenants. "En ayant l’Internet, les travailleurs s’installent plus facilement mais aussi les étudiants qui ont besoin de cet outil à la maison», a mentionné le maire de Val-des-Monts Jacques Laurin.
Le maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin s’est adressé aux participants en expliquant l’importance du monde rural pour la ville de Gatineau. «  Lorsque vous recevez des investissements ou encore que vous organisez des événements à grand déploiement, c’est souvent une excellente nouvelle pour Gatineau, parce que les participants vont sûrement passer au moins une nuit à Gatineau », a expliqué le maire de Gatineau. « Je veux vous dire que je suis ouvert aux partenariats et collaborations», affirme Pedneaud-Jobin. Terrain qui avait déjà été préparé par le député fédéral de Pontiac avec une lettre ouverte touchant le thème de la complémentarité rurale-urbaine.
La MRC Pontiac oubliée?
Éléments qui a fait jaser certains élus de la MRC de Pontiac, ce sont les salutations des représentants sur les lieux. En ouverture, les principaux politiciens sur les lieux ont été soulignés, mais pas le représentant officiel de la MRC de Pontiac, soit le préfet Raymond Durocher. Simple oubli qui risque d’être corrigé lors de la prochaine rencontre économique organisée par Will Amos le 19 janvier à Fort-Coulonge.
D’ailleurs, au moins 6 maires de la MRC de Pontiac, incluant Raymond Durocher étaient sur les lieux. Les commentaires étaient positifs à la suite de la rencontre mais allaient tous dans le même sens chez les intervenants du Pontiac : « Oui s’était intéressant, mais pour juger si ça fonctionne, faudra évaluer dans un an à savoir si la situation a évolué», disait M Durocher. D’autres rencontres auront lieu, entre autres, sur l’accessibilité Internet, les 9 et 10 novembre à Otter Lake et à Chapeau.