Candidats dans le Pontiac

0
38

M. Ravignat, le 29 juillet dernier, lors de la rencontre à Esprit Rafting entre vous et vos adversaires pour la prochaine élection fédérale qui va avoir lieu le 19 octobre prochain, vous étiez le seul candidat à

M. Ravignat, le 29 juillet dernier, lors de la rencontre à Esprit Rafting entre vous et vos adversaires pour la prochaine élection fédérale qui va avoir lieu le 19 octobre prochain, vous étiez le seul candidat à
parler de l’assurance-emploi.  Vos deux adversaires, MM. Woodman et Amos, eux, ne pouvaient absolument rien dire de l’assurance-emploi parce que leurs partis politiques respectifs ont, à tour de rôle, vidé la tirelire de l’assurance-emploi, à commencer par Jean Chrétien et Paul Martin du Parti libéral et ensuite par Stephen Harper avec l’aide du défunt Jim Flaherty.
Monsieur Ravignat, j’aurais quelques questions à vous poser concernant
l’assurance-emploi, en espérant que vous allez nous donner des réponses justes et honnêtes, ce qui pourrait vous aider à
gagner quelques votes de plus la journée du scrutin.
Pour commencer, vous dites vouloir modifier les lois de l’assurance-emploi pour les travailleurs forestiers.  Il n’y a pas seulement les travailleurs forestiers qui ont recours à l’assurance-emploi: parlez des travaillleurs qui occupent des emplois saisonniers, point.
Ma deuxième question est la suivante: pourquoi, quand on fait une demande à l’assurance-emploi, on nous punit de deux semaines sans argent.  Pourtant, on ne commet pas un crime?
Troisième questions: pourquoi on fait partie des statistiques (de l’emploi) de l’Outaouais, alors que le taux de chômage dans la région d’Ottawa-Gatineau est de 7,9% et qu’ici, on dit friser le 23%?
Rhéal Bertrand
Mansfield