Ça pétarade au village!

0
18

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits.
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, Article 4

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits.
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, Article 4
Derrière chez moi coexistent une rue, une  piste cyclable et une piste de VTT.  Lorsque j’ai acheté ma propriété dans ce petit coin tranquille du village de Fort-Coulonge il y a un peu plus de vingt ans, ce n’était pas ainsi. 
Depuis quelques années, la municipalité a modifié l’environnement de ma demeure et je vois maintenant passer régulièrement des  cyclistes, des piétons, des enfants à
trottinette, des patineurs à roulettes, des coureurs, mais aussi des voitures, des VTT et des motos.  J’ai compris et accepté que je devais vivre avec cette nouvelle réalité et j’ai commencé à aménager mon terrain de façon à pouvoir m’assurer une certaine tranquillité lorsque je suis chez moi.  Mais les arbres, ça ne pousse malheureusement pas en un été.
Les limites de vitesses de la piste de quad sont clairement indiquées, mais rarement respectées. Plusieurs fois par jour, levant la poussière dans un bruit infernal, des véhicules motorisés passent derrière chez moi à toute vitesse. 
Est-il envisageable que tous les usagers des infrastructures de transport aménagées derrière chez moi puissent profiter
pleinement de leurs loisirs respectifs sans trop nuire à la tranquillité des résidants du quartier?   Avec un peu de bonne volonté de la part de chacun, c’est tout à fait
possible.
De plus, il m’arrive trop souvent de faire du vélo ou de marcher sur la piste cyclable et de me faire dépasser à toute vitesse par des motos qui ont pourtant un sentier qui leur est réservé à quelques mètres. Circuler avec un véhicule motorisé sur la piste cyclable à cette vitesse met en danger la
vie des cyclistes. De nombreux cyclistes
découvrent peu à peu le potentiel
touristique de notre région. Ne nuisons pas à de belles possibilités de développement par des comportements inappropriés.
Nous sommes dans un village entouré de grands espaces. Nous sommes au paradis du quad. Est-ce trop leur demander de faire preuve d’un peu de civisme et de respecter les règles de sécurité? Est-ce trop leur demander de mettre la pédale douce près des habitations?           Madeleine Vallières