« Ça nous prend un changement ! »

0
37

NOTE : M. Hector Soucie a été très actif dans le monde politique municipal durant plus de 30 ans et il voudrait, par le message qui suit, stimuler la réflexion et la participation des électeurs aux élections municipales du 5 novembre prochain (NDLR).


NOTE : M. Hector Soucie a été très actif dans le monde politique municipal durant plus de 30 ans et il voudrait, par le message qui suit, stimuler la réflexion et la participation des électeurs aux élections municipales du 5 novembre prochain (NDLR).

Nous sommes très inquiets de savoir les décisions de nos fonctionnaires et politiciens de notre MRC de Pontiac et du gouvernement et nous avons un sentiment d’impuissance comme citoyens du Pontiac.
 Je parle ici du support et de la contribution de la MRC et du gouvernement pour la
construction d’un pont sur la rivière Coulonge au kilométrage 130, chemin Bois-Franc.  Cette décision par nos élus va avoir des conséquences économiques fracassantes dans nos municipalités sur les postes d’essence et les services (restaurants, motels, autres services) car le transport du bois de la forêt de nos TNOs va se faire par la porte en arrière pour alimenter les usines du Témiscamingue et de la région de Maniwaki, de Bois-Franc et pour bien servir les propriétaires de ces dites usines, apportant la prospérité dans leur économie.
Présentement, dans la MRC de Pontiac, nos travailleurs sont aux prises avec des
problèmes financiers et des jours et des mois sans travail car nos moulins sont fermés depuis fort longtemps et les propriétaires des usines demandent de l’aide avec des projets d’avenir, mais nos politiciens au régional et provincial ne semblent pas agir de bonne foi.
Savez-vous que dans notre MRC, nous avons une coopérative bien structurée avec des ingénieurs et des techniciens forestiers et des travailleurs d’expérience pour faire les travaux forestiers et sylvicoles, mais nous recevons seulement des petits contrats, « des miettes »? Les contracteurs et travailleurs étrangers nous enlèvent notre gagne-pain.
Messieurs-dames les décideurs, pourquoi pas avoir la gérance et l’administration générale pour garder les revenus des contrats pour le bien de nos travailleurs chez nous, dans le Pontiac en premier?
Au niveau municipal, saviez-vous que le budget de la MRC est de six millions huit cent mille dollars (6 800 000). (…) Présentement, les 18 municipalités de la MRC doivent payer 2 900 000 $ en quote-parts à la MRC : ça fait très mal au budget dans chaque municipalité.
À la fin des années ’90, nous avions un bon groupe de maires et d’employés qui
travaillaient avec sérieux pour protéger et créer des emplois dans les usines du Pontiac. Nous avions un budget de 1 900 000$ avec onze employés pour une population de 17 815 habitants.  Aujourd’hui, avec un budget trois fois plus important, nous desservons 4 000 citoyens de moins.
Ça ne vous porte pas à être inquiets pour l’avenir de notre jeunesse? Nous sommes au fond du baril et il faut que les choses changent pour le mieux pour pouvoir rester et travailler dans le plus beau coin du Québec, le Pontiac.
Bonne chance à chaque candidate et candidat!

Hector Soucie
Fort-Coulonge