AGA de Ressources Sphinx : l’exploration de zinc continue

0
39

Élizabeth Séguin

ILE-DU-GRAND-CALUMET – L’entreprise minière Ressources Sphinx a tenu son assemblée générale annuelle le 31 août dernier, à la salle municipale de

Élizabeth Séguin

ILE-DU-GRAND-CALUMET – L’entreprise minière Ressources Sphinx a tenu son assemblée générale annuelle le 31 août dernier, à la salle municipale de
l’Île-du-Grand-Calumet. Ressources Sphinx est propriétaire du projet Calumet-Sud, situé sur cette même île, où sont réalisés des travaux d’exploration de zinc. Une vingtaine de personnes ont assisté à la réunion.
Le président et chef de la direction de Ressources Sphinx, Normand Champigny, a mentionné les développements de la société depuis les derniers mois. « Nous avons terminé une campagne de forage au printemps et croyons qu’il y a le potentiel de définir une ressource importante en zinc. […] Nous poursuivons l’échantillonnage pour mieux orienter les travaux futurs de forage », a-t-il expliqué.
Selon lui, « la Société a progressé pour l’exploration du zinc dans le Pontiac et elle va se concentrer là-dessus pour les années qui viennent ». M. Champigny a ajouté que l’entreprise est à la recherche de financement supplémentaire pour pouvoir avancer le projet.
Le président rappelle que les procédures entourant l’exploration minière peuvent être de longue durée. « Découvrir une mine, c’est un processus qui prend du temps. Lorsque l’on commence, ça peut prendre normalement dix ans, et le risque est élevé. Ça fait quatre ans que nous sommes ici, le risque a diminué, mais nous avons encore plusieurs années à parcourir pour pouvoir confirmer qu’il y a une mine sur l’Île-du-Grand-Calumet », a indiqué M. Champigny.
L’un des administrateurs du conseil d’administration de Ressources Sphinx, Michel Gauthier, a expliqué que la roche extraite des sols de L’Île-du-Grand-Calumet est particulière, puisque tous les éléments qui la composent peuvent êtres utilisés.
« La roche est brune et blanche. Le blanc, c’est de la dolomite, un minéral qui a été exploité longtemps à Portage-du-Fort. Alors la roche [de L’Île-du-Grand-Calumet] est spéciale, parce que tout est bon, il n’y aura pas de rejet et tout pourra se vendre. [Elle] est comme un plat cuisiné, elle a juste des bons ingrédients », a précisé M. Gauthier.
L’assemblée s’est terminée avec une visite du site où les travaux sont présentement effectués.