AGA d’ArtPontiac

0
134
De gauche à gauche, Claire Taillefer (vice-présidente), Cheryl Beillard (présidente), Linda Roy (secrétaire) et Ellen Boucher (CDC). (JC)

Jamie Cameron
Initiative de journalisme local

PORTAGE-DU-FORT – ArtPontiac a tenu son assemblée générale annuelle le 30 novembre à la Galerie de l’école de pierre de Portage-du-Fort, présidée par Ellen Boucher de la CDC.

L’organisation fonctionne avec un nombre minimal de membres du conseil d’administration depuis janvier dernier, à commencer par la démission de Marcel Renaud à titre de trésorier pour des raisons de santé. Après une période de mise en candidature, Maureen McAuliff, Stephanie Pete et Bryan Chen ont convenu de se joindre au conseil d’administration et leurs rôles seront déterminés lors de la première réunion du conseil en janvier.

La présidente Cheryl Beillard a expliqué que l’organisation a connu « deux années réussies » depuis la pandémie de COVID. « En parcourant les anciens rapports annuels, je suis étonnée de ce que cette organisation a accompli et de la quantité de travail qui a été accomplie », a-t-elle ajouté.

ArtPontiac a travaillé sur l’exploration de différentes disciplines, en mettant davantage l’accent sur l’artisanat et en créant une boutique pour aider les artistes à vendre leurs œuvres, ce qui a été un succès. En 2023, ils se sont battus pour maintenir leur concentration, maintenir l’organisation en marche et se développer en établissant de nouveaux sites, entre autres choses. Par exemple, Brauwerk Hoffman, de Campbell’s Bay, a créé une galerie pour faire partie de la nouvelle carte des arts et de la culture de la MRC de Pontiac, et il y a une petite galerie aux Alpagas de Willow Lane à Bristol. Ils ont également augmenté le nombre d’expositions et de types d’œuvres d’art au Café 349 à Shawville.

Deux problèmes auxquels le nouveau conseil d’administration devra faire face sont les finances et la recherche d’un plus grand nombre de bénévoles. Chaque année, ils doivent obtenir suffisamment de financement pour couvrir les coûts de base et plus de travail est nécessaire pour obtenir des subventions supplémentaires. Il a été question de moyens de réduire les coûts d’exploitation et d’augmenter les revenus ; accueillir plus de collectes de fonds, demander des subventions plus importantes auprès de nouvelles sources, tenir plus d’ateliers et s’adresser à la MRC de Pontiac et à Culture Outaouais pour obtenir de l’aide.

Plus de communication en ligne et garder les sites Web et les pages de médias sociaux à jour ont été soulignés comme des priorités pour mieux promouvoir les artistes et leur travail.

Une résolution a été adoptée pour corriger certaines erreurs comptables qui devaient être corrigées avant janvier, mais les états financiers étaient solides.