Une lettre ouverte à la SOPFEU

0
30

J’appuie sans réserve les efforts de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau dans ses démarches pour que cesse le supposé processus de réorganisation de la SOPFEU,  soit le transfert de la direction régionale de Maniwaki vers l’Abitibi.
Une perte pour cette MRC et pour tout l’Outaouais.

J’appuie sans réserve les efforts de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau dans ses démarches pour que cesse le supposé processus de réorganisation de la SOPFEU,  soit le transfert de la direction régionale de Maniwaki vers l’Abitibi.
Une perte pour cette MRC et pour tout l’Outaouais.
Une saignée économique importante pour une MRC parmi les plus pauvres du Québec, qui se classe 102e sur 104 dans l’indice de vitalité économique.
Où est le plan de cette supposée réorganisation ? Où sont les documents à l’appui de ce choix ?
La démonstration n’a même pas été faite que ce déplacement apporte un
avantage quelconque à la SOPFEU.
Indépendamment du palier de gouvernement concerné, on ne peut
pas demeurer insensible à cette situation. C’est l’avenir économique d’une région
qui est en jeu.
Rien dans l’approche de la SOPFEU ne peut justifier qu’on enlève à la Vallée-de-
la-Gatineau et à l’Outaouais l’un des bijoux de sa fierté régionale et l’un des pans de sa santé économique.

Michel Gauthier
Parti conservateur –
Candidat dans la Pontiac