Un statut particulier pour le Pontiac ?

0
31

Lionel Tessier

MANSFIELD – Une trentaine de citoyens assistaient à la réunion mensuelle du conseil municipal le 5 novembre dernier. La mairesse étant absente, c’est le conseiller Gilles Dionne qui présidait la rencontre.
Parole au public
Une cliente de la

Lionel Tessier

MANSFIELD – Une trentaine de citoyens assistaient à la réunion mensuelle du conseil municipal le 5 novembre dernier. La mairesse étant absente, c’est le conseiller Gilles Dionne qui présidait la rencontre.
Parole au public
Une cliente de la
bibliothèque municipale a demandé qu’un système d’éclairage soit installé à l’entrée de la bibliothèque afin d’éviter les accidents, le soir.  Le conseiller Dionne s’en occupera.
À une dame qui
s’inquiétait de la qualité de l’eau potable quand le matériel pour le contrôle des moustiques sera répandu, au printemps prochain, le maire
suppléant a répondu que la compagnie qui avait obtenu le contrat, G.D.G.,  a offert de tenir une séance d’information afin de renseigner le public sur les conséquences possibles du traitement contre les moustiques.
À un citoyen du projet Amyotte qui demandait si la Municipalité pouvait installer un système d’approvisionnement en eau potable dans le Projet, le conseil a fait valoir qu’une étude avait été menée il y a quelques années et que, à ce moment-là, une telle entreprise aurait coûté plus de 2 millions de
dollars.  Les citoyens
consultés à cette époque avaient rejeté l’idée d’une telle dépense et aucune alternative n’avait semblé réaliste.
Rapports des comités
Le conseiller Gélinault Dionne, représentant de la Municipalité au comité de gestion de l’aréna (Centre de loisirs des Draveurs)  a rappelé que la cantine avait toujours besoin de bénévoles pour continuer à offrir ses services
La conseillère Véronique Ladouceur a confirmé que la responsable du projet Fondation Rues principales pour
les deux municipalités, Lucille Bélair, s’occupera de la publication du
bulletin d’information, le Pont Rouge, qui fournira des renseignements, quatre fois par année, sur
les activités des conseils municipaux et des organismes du milieu.  Elle sera aussi responsable d’organiser des cafés-rencontres semestriels pour permettre aux entreprises locales de se rencontrer et de se concerter.
Résolutions générales
Martin Boucher, directeur de la Coopérative forestière du Pontiac, est venu demander au conseil d’appuyer sa démarche afin que le Pontiac obtienne un statut particulier et de l’aide supplémentaire afin de stimuler l’économie de la région. Il a rappelé que, depuis le début de la crise du monde forestier en 2005, le Pontiac a perdu énormément d’activités économiques :  fermetures d’usines, diminution du travail dans le domaine forestier…  Par exemple, il a précisé qu’avant 2010, son entreprise employait entre 70 et 75 personnes pour des travaux forestiers. Présentement, il ne peut fournir de  l’emploi qu’à une vingtaine de personnes sur le terrain.
Pour redresser cette
situation, M. Boucher envisage donc un statut particulier pour la région : aide financière spécifique, gestion locale des ressources forestières avec priorité aux entreprises locales, adaptations aux programmes existants…
L’Office des producteurs de bois privés du Pontiac, sous la direction de M. Michel Léonard, s’est associé à cette démarche.  Au cours des dix dernières années, l’Office a vu diminuer
de 75% les activités
d’exploitation forestière dans les forêts privées du Pontiac et la situation menace la survie même
de l’Office.
La Coopérative et l’Office se rendront à la prochaine réunion des maires de la MRC le
26 novembre prochain afin d’obtenir leur appui dans cette démarche. Le député Fortin a été mis au courant et travaille de concert avec les gens du Pontiac.
Borne-fontaine sèche
Le conseil a accepté l’installation d’une borne-fontaine sèche au lac Lafrenière, mais, comme le faisait remarquer Larry Pleau, pompier volontaire, ces installations sont d’une utilité limitée. En effet, étant donné qu’elles sont dotées d’une sortie de 6 pouces, il est impossible de s’en servir avec une pompe portative : seul un camion-réservoir peut y pomper de l’eau.
Limites de vitesse
À la demande de citoyens, les limites
de vitesse seront abaissées dans Davidson et sur le chemin Bois-Franc (avec l’accord du ministère des Transports).
Patinage
Le conseil a accepté de déléguer à la Maison des jeunes la gestion de
la patinoire au parc Amyotte. Le conseil a aussi résolu d’acheter  une soirée de patinage
(2 heures) à l’aréna, au coût de 207$ et aussi d’y faire installer une affiche  (4 pi x 8 pi) annonçant
la Municipalité de Mansfield-et-Pontefract.