Un groupe de citoyens s’inquiète des modifications apportées aux circonscriptions électorales fédérales

0
7

Greg Newing

MRC DE PONTIAC – Un groupe de citoyens a exprimé son inquiétude quant à la représentation des électeurs ruraux à la suite de l’annonce récente de changements aux limites de la circonscription électorale fédérale de Pontiac. Selon Élections Canada, la constitution canadienne prévoit une révision des limites des circonscriptions électorales fédérales tous les 10 ans afin de s’assurer qu’elles reflètent les changements de population et les mouvements à travers le pays. La proposition actuelle comprend le transfert d’une partie importante du Pontiac rural à la circonscription de Laurentides-Labelle ainsi que le transfert d’un quartier urbain de Gatineau de la circonscription de
Hull-Aylmer à Pontiac. Un secteur près du pont Alonzo Wright sera également transféré du Pontiac à Hull-Aylmer.

Dans un communiqué de presse publié le 27 septembre, le Comité de reddition de comptes du gouvernement du Pontiac a fait part de ses préoccupations à l’égard des changements proposés, affirmant qu’ils « désavantagent systématiquement les hommes et les femmes qui travaillent fort et qui vivent dans nos régions rurales. Non seulement ces redistributions seraient injustes, mais elles fausseraient le pouvoir du vote rural d’une manière défavorable, laissant effectivement notre région
avec des résultats faussés en faveur des populations des grandes villes. »

Le processus de révision des limites est dirigé par une commission indépendante travaillant au niveau provincial. Bien que l’établissement d’un quota d’environ 109 000 résidents pour chacune des 78 circonscriptions électorales de la province, afin d’assurer une représentation équitable, soit une considération primordiale de la commission, les décisions finales doivent également tenir compte des opinions des citoyens des circonscriptions concernées ainsi que des commentaires du Parlement.

Un porte-parole du Comité sur la responsabilité gouvernementale du Pontiac, Mark Buzan, a présenté les objections de l’organisation à la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec, lors de son audience publique pour l’Outaouais le jeudi 29 septembre.

Dans une entrevue accordée au Journal du Pontiac, M. Buzan a exposé les principaux problèmes qu’il a soulevés devant la Commission. « La principale raison pour laquelle je les ai fortement incités à reconsidérer la proposition est, premièrement, parce que cela mélangerait et diluerait le vote rural qui est démographiquement en déclin à travers le Canada ; et, deuxièmement, cela diluerait également leur pouvoir d’avoir une représentation spécifiquement rurale anglophone à la Chambre des communes. »

M. Buzan a déclaré que l’audience publique semblait constructive et espère que les objections de l’organisation auront un impact sur les décisions finales de la commission. « L’audience publique a été cordiale et les commissaires ont dit que j’avais apporté une autre tournure en marquant le point de vue des anglophones ruraux. Ils ont dit qu’ils allaient intégrer cela dans leur présentation devant le
gouvernement fédéral. »

La carte électorale actuelle a été dessinée en 2012 et la Commission a déclaré que les changements proposés reflètent la croissance démographique dans les zones de la région de l’Outaouais au cours de la dernière décennie, ainsi que des ajustements basés sur les changements proposés aux circonscriptions électorales dans d’autres parties de la province.

« J’encourage tous ceux qui vivent dans la circonscription de Pontiac à prendre note de ce changement car il a un impact sérieux. Les limites des circonscriptions fédérales ne changent pas tous les jours. C’est quelque chose avec lequel vous êtes coincés pendant 10 à 15 ans environ. La prochaine occasion d’avoir son mot à dire se présentera dans au moins 10 ans », a déclaré M. Buzan.

La participation des citoyens est une partie essentielle du processus de définition des limites des circonscriptions électorales fédérales et, bien que l’audience publique pour l’Outaouais soit terminée, il y aura une autre occasion de présenter des propositions et de soulever des questions lors d’une audience virtuelle le 13 octobre à 9 heures.

Pour plus de détails et pour lire la proposition complète de la Commission et le calendrier de la consultation publique, visitez le site : https://redecoupage-redistribution-2022.ca/ puis cliquez sur « Les Commissions » et sélectionnez Québec dans le menu déroulant.La Commission peut également être contactée par téléphone au 1-855-726-4111 (ATS 1-800-361-8935) et d’autres informations sont disponibles en ligne.­­­