Un autre avortement juridique

0
29

M. Fortin, le 21 mars dernier, des grands médias québécois nous apprenaient que 35 mafieux de Montréal seraient acquittés des accusations de trafic de drogues, kidnapping, possession d’armes à feu prohibées (pistolets semi-automatiques, mitraillettes) qui pesaient contre eux. Le D.P.C.P.

M. Fortin, le 21 mars dernier, des grands médias québécois nous apprenaient que 35 mafieux de Montréal seraient acquittés des accusations de trafic de drogues, kidnapping, possession d’armes à feu prohibées (pistolets semi-automatiques, mitraillettes) qui pesaient contre eux. Le D.P.C.P. a décidé de rejeter ces accusations parce que l’écoute électronique n’est pas admise comme preuve en cour. M. le député, si les lois sur l’écoute électronique n’ont pas été changées depuis les années ’50, changez-le! Parce que maintenant, on est l’aise avec les téléphones « intelligents ».
En septembre 2016, 31 membres des Hell’s Angels ont été arrêtés lors de l’opération Shark et eux aussi ont reçu le même cadeau.
Le mois dernier, le chef de police de la Ville de Montréal, M.Pichet, déclarait qu’il y avait des guerres de clans dans les postes de police à Montréal. Des clans parmi les groupes de criminels, les gangs de rues, les motards, la mafia, oui, ça passe. Mais des clans parmi les officiers et les enquêteurs, ça passe moins bien.
Encouragez  les forces de l’ordre donner plus de contraventions aux travailleurs, continuez à couper dans les CHSLD, continuez à couper en éducation, parce que ce ne sont certainement pas les criminels qui vont nous sortir de la pauvreté : des millions engloutis dans des opérations policières qui foirent.
En page couverture du magazine McClean du 4 octobre 2010, on pouvait lire : « Québec, la province la plus corrompue et la plus pauvre au Canada ».

Rhéal Bertrand
MANSFIELD