Suspensions d’employés au CISSSO

0
17

La CSN dénonce les suspensions de six mois et trois mois sans solde de deux employés du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSSO) qui ont interpelé un média de la région au sujet du gaspillage de fonds publics pour la construction d’un médical inutilisé.  

La CSN dénonce les suspensions de six mois et trois mois sans solde de deux employés du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSSO) qui ont interpelé un média de la région au sujet du gaspillage de fonds publics pour la construction d’un médical inutilisé.  
Les employés ont fait ce que tout citoyen juste et raisonnable aurait fait dans une telle situation. Ils ont alerté la population sur le fait qu’elle est privée des services pour lesquels elle paie. Ils ont agi en leur âme et conscience dans un contexte où la question de la centralisation des laboratoires médicaux suscite la controverse en raison de la diminution de services et des risques pour la qualité et la perte des échantillons.
Les suspensions de six et trois mois sans solde de l’employeur sont complètement  exagérées. Ce faisant, il cherche à museler les employé‑es qui constatent des aberrations dans le système public et qui veulent informer la population. Nous n’allons pas en rester là. Nous allons contester ces mesures abusives. 
Ces mesures disciplinaires sont un peu l’équivalent du bâillon. C’est inadmissible dans toute démocratie qui se respecte. La liberté d’expression, ça veut  dire quelque  chose. Quand les deniers publics sont en jeu, la population a le droit de savoir.
Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la santé de Gatineau — CSN,  la Fédération de la santé  et des services sociaux CSN et la CSN réitèrent leur soutien à ces travailleurs et utiliseront tous les recours nécessaires afin de les défendre.

 Michel Quijada
Le président du conseil central des
syndicats nationaux de l’Outaouais (CSN),
Gatineau