Série sur la gestion des déchets – troisième partie – Compostage

0
33

Darlene Pashak

MRC de PONTIAC – Bienvenue dans la partie « ROT » de la série sur la

Darlene Pashak

MRC de PONTIAC – Bienvenue dans la partie « ROT » de la série sur la
gestion des déchets, l’un des nombreux « R » qui aident à détourner les déchets des sites d’enfouissement. Le compostage des résidus de jardin est une méthode à la fois efficace et efficiente qui donne une terre riche et fertile pour le jardinage.
Le 14 novembre à L’Ancienne Banque de L’Isle-aux-Allumettes, Geneviève Carrier et Ayoub Hammoudi d’Enviro Éduc-Action ont présenté des stratégies pour détourner les déchets des sites d’enfouissement; le compostage pourrait réduire jusqu’à 44% du poids total des déchets, selon une étude de Recyc-Québec.
Les présentateurs ont identifié quatre types de composteurs: domestique en plein air, municipal en plein air (il faut une population dense pour être rentable),
un mélangeur domestique intérieur / extérieur et un composteur communautaire. La municipalité de Litchfield dispose d’un composteur communautaire capable de traiter divers déchets alimentaires, notamment de la viande et des os.
Il existe une usine de compostage à Moose Creek, en Ontario, mais y transporter les matériaux est moins souhaitable que le compostage domestique en raison de l’empreinte carbone du transport.
Conseils d’Environ Éduc-Action sur le compostage domestique: construire des composteurs domestiques avec des matériaux réutilisables et respectueux de
l’environnement tels que le bois; ajoutez du sable au compost pour repousser les animaux, car ils ne le mangeront pas.
COMPOSTEZ les feuilles en décomposition, l’herbe coupée, le pain, le riz, les pâtes, les plantes mortes, les épluchures / résidus de fruits et de légumes, le papier
journal déchiqueté.
NE compostez PAS la viande, les os et les produits laitiers pour ne pas attirer les animaux, ni le plastique, le métal, le verre, les aliments gras comme la mayonnaise, les huiles végétales et les vinaigrettes, les excréments d’animaux ni les matériaux contaminés.
Les entités publiques telles que les écoles, les municipalités et les organismes communautaires sont encouragées à donner le bon exemple: demandez aux gens d’apporter leurs propres assiettes et ustensiles; installez des bacs de
recyclage et de compostage; suivez l’exemple de l’école Dr. Wilbert Keon: utilisez des verres et des pichets d’eau réutilisables au lieu de bouteilles d’eau et installez une station de remplissage en eau.
Des subventions provinciales sont offertes aux municipalités de moins de
5 000 habitants pour établir un compostage communautaire.
Digesteurs
Dans certaines municipalités, telles que Chichester et L’Isle-aux-Allumettes, les résidents peuvent acheter un cône vert (digesteur) à un prix réduit au lieu de le
commander sur le site Web de Compostec. Le site web de Compostec explique:
« Le cône vert a été inventé en Ontario pour éliminer de manière durable et efficace les déchets de cuisine sans interférence des animaux. Il digère rapidement les déchets presque tous les déchets organiques avec un minimum d’effort et d’odeur. Dans un endroit ensoleillé et bien drainé, il peut digérer environ quatre kilogrammes par semaine en été. Il ralentit en dessous du point de congélation et hiverne par temps froid ».
L’ajout d’un digesteur
au compostage de jardin présente de nombreux avantages. Il gère tous les déchets de cuisine, y compris viandes, produits laitiers, huiles, fruits de mer et déchets d’animaux de compagnie. Pas besoin de le brasser ni de le vider fréquemment, et il retient les odeurs.     (Tr. LT)