Semaine de la santé mentale

0
24

À l’occasion de la Semaine de la santé mentale, qui se déroule du 3 au 9 mai,
j’attire l’attention sur les annonces récentes en matière de santé mentale, pas simplement pour commémorer l’occasion, mais aussi pour souligner que la Semaine de la santé mentale est différente cette année.

À l’occasion de la Semaine de la santé mentale, qui se déroule du 3 au 9 mai,
j’attire l’attention sur les annonces récentes en matière de santé mentale, pas simplement pour commémorer l’occasion, mais aussi pour souligner que la Semaine de la santé mentale est différente cette année.
Les Canadiens font face à de nombreuses incertitudes en raison de la COVID-19 et la santé mentale de nombreuses personnes en souffre. Chaque membre de la communauté doit s’efforcer de dépasser la stigmatisation liée au fait de discuter de la santé mentale et d’accéder à du soutien.
Le portail Espace mieux-être Canada a été lancé en avril 2020. Ce portail sur la santé mentale et la toxicomanie offre des services gratuits et confidentiels avec des professionnels de la santé mentale. Depuis son lancement, plus de 1,2 million de Canadiens y ont accédé. De plus, au printemps 2020, le gouvernement fédéral a investi 7,5 millions de dollars dans Jeunesse, J’écoute afin d’accroître l’accès au soutien en santé mentale pour les jeunes Canadiens.
À l’automne 2020, le Fonds pour la santé mentale des communautés noires a été lancé pour promouvoir la santé mentale positive des Canadiens noirs.
Le budget fédéral de 2021 comprend des engagements pour : élaborer des normes nationales de services en santé mentale; soutenir des projets d’interventions en santé mentale pour les populations touchées de manière disproportionnée par la COVID-19 (ex. les travailleurs de première ligne,
les jeunes, les personnes âgées, les Autochtones); appuyer un volet de
programmes de santé mentale axé sur le traumatisme et le syndrome de stress
post-traumatique (SSPT) pour les populations qui subissent ou risquent fortement de subir un traumatisme lié à la COVID-19; et soutenir le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour créer une ligne d’urgence à trois chiffres afin que les Canadiens aient un numéro facile à retenir et à composer lorsqu’ils ont besoin d’aide.
J’encourage tout le monde à partager des messages de soutien et à parler ouvertement de l’importance de la santé mentale dans nos vies. Bien que les services de santé mentale de l’Outaouais soient principalement offerts par le CISSSO, de nombreux organismes sans but lucratif, comme Suicide Détour dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau et le Centre de ressources Connexions à Gatineau et à Shawville, offrent des services de soutien en santé mentale distincts et complémentaires.
Nous vivons tous nos difficultés de manière différente et, bien que parfois
visible, la souffrance mentale passe souvent sous le radar. Le simple fait d’entamer
une conversation et de vérifier comment se portent nos voisins, nos amis et nos proches s’avère donc crucial.

William Amos
DÉPUTÉ DE PONTIAC