Réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard !

0
32

L’Office des producteurs de bois de Pontiac est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, située à Shawville. Avant la fermeture de la Smurfit-Stone, nous avons livré 84 000 M-3/année.  Après la fermeture de la Smurfit, nous étions encore en mesure de commercialiser 28 000 M-3/année.

L’Office des producteurs de bois de Pontiac est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, située à Shawville. Avant la fermeture de la Smurfit-Stone, nous avons livré 84 000 M-3/année.  Après la fermeture de la Smurfit, nous étions encore en mesure de commercialiser 28 000 M-3/année. Notre principal client entre 2008 et 2019 était l’usine de pâte Fortress, à Thurso, jusqu’à sa fermeture en 2019. Depuis sa fermeture, nous n’avons pas trouvé de marché pour le bois dur à un prix raisonnable.
Depuis la fermeture de la Smurfit, la MRC a investi temps et argent dans la recherche de nouveaux projets en créant Fibre Pontiac, un organisme à but non lucratif pour trouver des investisseurs et en embauchant Pierre Vézina. Le consultant a trouvé  un important projet potentiel par la création d’un bioparc et la production de bioproduits Grâce aux efforts de Pierre Vézina et de Fibre Pontiac, ce projet a progressé.  La compagnie Forespect y a établi un parc à bois. Récemment, la MRC a décidé de ne pas renouveler le contrat de Pierre Vézina, le consultant forestier qui travaille avec Fibre Pontiac sur les projets du parc industriel. Beaucoup de travaux, d’efforts et de progrès vont maintenant disparaître.
Pourquoi la MRC de Pontiac ne continue-t-elle pas à engager les services de Pierre Vézina ? Il est le pilote. Il connaît le milieu forestier. Il a l’expertise et les compétences. Il a les contacts.
Ce projet serait un énorme avantage pour les propriétaires de boisés privés en leur offrant un marché pour leur bois. Le bois du Pontiac transformé dans le Pontiac.
Un projet potentiel de 100 millions de dollars ! Sommes-nous prêts à abandonner
ce projet maintenant ? Voulons-nous prendre le risque qu’il aille ailleurs au Québec ?
Allons-y, madame la préfète ! Allons-y, conseil des maires ! Allons-y, Pontiac! Ensemble, persévérons, mettons-nous au
travail et faisons de ce projet une réalité.

Claude Gravelle
Président, Office des producteurs
de bois de Pontiac