Réunion de la MRC Budget 2024 approuvé

0
120

Bonnie James

MRC DE PONTIAC – La réunion mensuelle du Conseil des maires de la MRC de Pontiac a eu lieu le 22 novembre dernier au siège social de la MRC à Litchfield.

 Budget de 2024
La comptable de la MRC, Annie Vaillancourt, a présenté un budget équilibré pour 2024, affichant une augmentation de 3,7 % ; il a été approuvé à l’unanimité. Un communiqué de presse de la MRC se lit comme suit : « Avec ce budget, la MRC s’est donné les moyens de poursuivre sa mission de revitalisation et de développement de l’économie de la région, tout en mettant l’accent sur ses responsabilités essentielles, telles que l’évaluation foncière, la sécurité publique et l’aménagement du territoire. Toujours sur le plan environnemental, la MRC se donne la capacité de répondre aux exigences provinciales en matière de récupération des matières résiduelles en introduisant le recyclage et la collecte du compost dans les municipalités intéressées.

Voici les points saillants du budget :
Dépenses totales de la MRC de Pontiac : 9,8 millions $ Les recettes comprennent : les parts municipales (4,2 M$) ; les recettes provenant de transferts, de subventions, etc. (5,5 M$) ; et une appropriation de l’excédent de 145 000 dollars pour équilibrer le budget.

Dépenses par département :

  • Administration : 1 970 209 $
  • Sécurité publique et ingénierie : 459 187 $
  • Évaluation : 1 282 423 $
  • Aménagement et dévelop-pement du territoire : 1 827 227 $
  • Projets et activités de développement éco-nomique : 3 523 363 $
  • Transport : 634 500 $
  • Programmes de rénovation : 31 500 $
  • Coûts de financement et dépenses en capital : 110 319 $
  • Coûts d’élection du préfet au vote universel (au prorata sur quatre ans) :20 000 $

Projets du volet 2 du FRR approuvés
Sur les 14 demandes de projet reçues, cinq ont été approuvées :

  • Les Chevaliers de Colomb de Fort-Coulonge recevront 41 982,48 $ pour installer de l’isolation et de la ventilation dans le grenier de leur salle communautaire.
  • Le projet Honouring Our Roots du Groupe L’Île-du-Grand-Calumet recevra 36 178,26 $ pour la construction d’un belvédère.
  • La Municipalité de Thorne recevra 33 191,85 $ pour la deuxième phase d’aménagement du complexe.
  • La municipalité d’Otter Lake recevra 26 000 $ pour construire une aire de repos dans le cadre de l’aménagement des aires de loisirs.
  • La Municipalité de L’Île-du-Grand-Calumet recevra 66 201,90 $ pour l’aménagement du parc La Jeunesse.

Le montant total des fonds à distribuer s’élève à 203 554,49 $.

Projet de piscine Piscine Pontiac
Les maires ont pris des mesures pour appuyer les démarches prises par Piscine Pontiac pour établir une piscine publique. L’organisme Piscine Pontiac soumettra une demande de financement au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives, sportives et de plein air du Québec (PAFIRSPA) le 5 décembre. La préfète de la MRC, Jane Toller, a déclaré qu’une réponse est attendue en juin.

L’installation proposée comprend deux piscines, mais pas de gymnase, comme prévu précédemment. Le projet devrait coûter 12,2 millions de dollars, dont 90 % sont financés par le gouvernement provincial. Piscine Pontiac devra amasser le dernier 1,2 million de dollars pour la construction. Mme Toller a déclaré que la piscine sera mise en place en tant qu’organisme à but non lucratif et que son fonctionnement et son entretien ne seront pas financés par les contribuables. Les coûts de fonctionnementdevraient être couverts par la collecte de fonds et les donateurs ainsi que les frais d’adhésion potentiels.

 

Action en justice
Le Conseil a décidé d’embaucher un cabinet d’avocats pour « mettre fin aux commentaires diffamatoires, tendancieux et désobligeants faits contre la MRC et ses employés sur Facebook et pour demander la rétractation de ces  commentaires ». Plus tôt ce mois-ci, les avocats de la MRC ont remis une mise en demeure à Pat Goyette, de Fort-Coulonge, au sujet des commentaires qu’il a faits sur sa page Facebook de Pontiac Independent. L’avis ordonnait à M. Goyette de « cesser immédiatement de publier tout affichage qui remet en question l’intégrité et la transparence de la MRC » concernant les questions de M. Goyette sur l’emploi d’un membre du personnel spécifique et sa possession d’une carte de crédit MRC. L’avis ordonnait également à M. Goyette de retirer ses commentaires, ce qu’il fit plus tard, déclarant qu’il le faisait sous la contrainte car il ne pouvait pas se permettre une bataille juridique avec la MRC.