Remises des honneurs individuels 2016

0
25

En cette fin d’année 2016, je vous propose de faire un bilan des performances des différents politiciens locaux lors des 12 derniers mois. Inspirons-nous sur la Ligue nationale de hockey et misons sur une remise d’honneurs individuels. En toute transparence, le jury n’est formé que d’une seule personne… moi-même. Mais amusons-nous un peu.

En cette fin d’année 2016, je vous propose de faire un bilan des performances des différents politiciens locaux lors des 12 derniers mois. Inspirons-nous sur la Ligue nationale de hockey et misons sur une remise d’honneurs individuels. En toute transparence, le jury n’est formé que d’une seule personne… moi-même. Mais amusons-nous un peu. Voici en toute humilité, les trophées de la saison 2016!
Recrue de l’année : Le prix est remis sans hésitation à Pierre Fréchette, nouveau maire de l’Ile-du-Grand-Calumet. Même s’il vient d’arriver, monsieur Fréchette
transpire la confiance, la transparence et le professionnalisme. Pourtant arrivé après la démission d’Irène Nadeau, qui a fait beaucoup de bruit, Pierre Fréchette a su rétablir un dialogue avec la municipalité et ses citoyens. Est-ce que ce sera toujours comme ça? Reste à voir, mais il a certainement un potentiel intéressant.
Le Lady Bing : Cet honneur est remis au joueur qui fait preuve d’esprit sportif et de talent. Celui qui se démarque par sa prestance et la pertinence de ses
commentaires, c’est le maire de l’Isle-aux-Allumettes Winston Sundstrom.  Respecté de tous, sympathique, il mise sur son esprit humaniste dans ses réflexions. Soulignons que sa gestion des communications dans le dossier d’Hydro-Québec a été exemplaire.
Le James Norris: Ce trophée octroyé au meilleur « défenseur » est attribué dans notre contexte à celui ou celle qui de façon constructive, a remis en question le conseil des maires tout en restant solidaire, du moins en public. Ce sera une surprise pour certain mais c’est la mairesse de Mansfield-et-Pontefract, Kathleen Bélec qui l’emporte. Oui, elle s’est mis les pieds dans les plats lorsqu’elle a répondu à des questions des médias hors du Pontiac, notamment sur l’achat local ou les regroupements municipaux.  Par contre, madame Bélec a apporté des inquiétudes auprès de la MRC notamment concernant la route Témiscamingue Maniwaki ainsi que des arguments sur l’économie locale, interventions qui devrait être pris en compte par la MRC.
Le joueur le plus utile : Difficile, j’aimerais remettre cette distinction à un politicien qui s’est vraiment démarqué. Le député fédéral William Amos a connu une bonne première saison et ses consultations n’ont pas passé inaperçu. Sauf qu’il n’y
a pas encore de résultats  concrets, c’est normal, ça fait à peine un an. Même chose pour le préfet de la MRC de Pontiac Raymond Durocher. La plupart des projets n’ont pas encore été réalisés : le Centre de valorisation de la biomasse, le préfet élu au suffrage universel, l’amélioration des communications, tous des résultats visés en 2017. La perte démographique, les fermetures des succursales des Banques Laurentiennes et la baisse de la clientèle scolaire ont été des événements marquants. Le député provincial André Fortin n’a pas connu une mauvaise saison, mais les insatisfactions face à son gouvernement ont retenu l’attention tout au long de l’année.
Bref, le joueur le plus utile ne sera pas attribué cette année… Trop d’objectifs restent à atteindre et trop de résultats restent à venir, mais soyons remplis d’espoir pour 2017!

François Carrier,
Directeur général
de CHIP FM