Rechercher une situation gagnant-gagnant

0
36

J’ai été heureuse de lire dans l’édition du 15 juillet du Journal du Pontiac que

J’ai été heureuse de lire dans l’édition du 15 juillet du Journal du Pontiac que
l’entrepreneur local Jim Coffey avait réussi à obtenir des fonds publics pour assurer la sécurité et l’hygiène du personnel et des clients d’Esprit Rafting pendant cette période de pandémie mondiale. Il était intéressant de noter que M. Coffey consacrera également une partie de ces fonds à l’aménagement d’un parc aquatique.
À l’heure actuelle, une aire de loisirs aquatiques gérée par Capital Cable Park possède diverses rampes et câbles et autres équipements de loisirs installés directement dans le plan d’eau situé à l’est du siège social d’Esprit. Je suppose que M. Coffey, un environnementaliste autoproclamé et maintenant partenaire de Capital Cable Park, est préoccupé par les équipements utilisant les produits pétroliers et le bruit qu’ils créent (y compris le câble électrique) et son impact sur l’écosystème fragile de ce que les résidents de Davidson aiment appeler «la Baie». En tant que chef d’entreprise et défenseur de longue date de «sa rivière des Outaouais bien-aimée», on ne peut qu’espérer qu’il consacrera une partie de cet argent public au transfert de l’entreprise Capital Cable Park de l’autre côté de son emplacement actuel afin de protéger les zones de nidification et d’alimentation des tortues, des oiseaux aquatiques et des poissons qui, par ailleurs fournissaient un endroit tranquille aux canotiers, aux kayakistes et à la pêche avant l’arrivée de cette activité commerciale.
M. Coffey jouit actuellement, vers l’ouest, de l’un des magnifiques couchers de soleil du Pontiac, de la plage principale d’Esprit Rafting où les visiteurs et les
amateurs de rafting appréciaient des soupers internationaux avant le tragique incendie sur le terrain maintenant vacant. Ce côté de la rivière est une alternative beaucoup plus écologique qui tiendrait compte de la fragilité de la "Baie" car il offre naturellement un rivage avec des eaux peu profondes, des pentes sablonneuses et des roches plates parfaites pour l’installation d’un parc aquatique. C’est aussi un endroit merveilleux pour un entrepreneur comme Jim Coffey pour concentrer son offre d’activités sportives écologiques et silencieuses telles que la planche à pagaie, le catamaran et la voile. Ce serait gagnant-gagnant pour les villégiateurs, les touristes et les tortues.
Cette période sans précédent offre une occasion de réfléchir et de réviser les
méthodes économiques de l’entrepreneuriat. Protéger et considérer nos relations les uns avec les autres et avec la Terre est d’une importance vitale. Offrir des activités agréables pour les touristes, en plus grande harmonie avec notre précieux et fragile écosystème et avec les chalets voisins, serait le pas en avant le plus proactif et le plus responsable pour tous.

Suzanne Krantz
DAVIDSON