Re: Mme Lise Séguin

0
30

Excusez mon français, Madame. Il y a longtemps que je suis en Alberta. Pouvez-vous nommer la dernière catastrophe de pipeline au Canada, Madame? Et le

Excusez mon français, Madame. Il y a longtemps que je suis en Alberta. Pouvez-vous nommer la dernière catastrophe de pipeline au Canada, Madame? Et le
nombre de morts? Et, les pipelines quiexistent déjà depuis des dizaines d’années au Québec et qui traversent Montréal pour les usines de produits pétrochimiques? Oui, c’est sûr Madame, les pipelines qui viennnent de l’est livrés par des pétroliers d’autres pays et qui n’embauchent aucun personnel du Québec. Le seul écoulement dans l’eau au Québec, c’est les milliards de gallons de merde déversés dans le fleuve.
À moi seul, j’ai embauché des douzaines d’hommes et de femmes du Québec et je ne suis même pas au Fort Mac où des centaines d’autres Québécois travaillent pour subvenir aux besoins de leurs familles. Quand les bûcherons des Bois-Francs ont manqué de travail, c’est moi qui les ai embauchés. Sur la pipeline, on est tous égaux: les travailleurs des pipelines, les mineurs, les bûcherons, les hommes et les femmes de construction. On travaille fort et on n’a pas besoin d’hypocrites comme vous qui vous promenez en auto et qui envoyez nos emplois à d’autres pays où les femmes n’ont même pas droit à leur opinion.
Vous critiquez mon industrie alors que c’est de là que vous achetez votre huile, Madame. Moi, je le sais car ça fait vingt ans que je construis des pipelines. Je connais ça! Pas vous, Madame!

Marc "Frenchy" Morrissette
Fier travailleur
Franco-Canadien de pipeline