Protegez-vous

0
235
Close-up Of A House Model Seen Through Magnifying Glass On Table

Plusieurs d’entre nous ont, à un moment ou un autre, vendu une propriété. Pour ce faire, l’on doit engager un arpenteur géomètre. J’ai vendu une propriété en 2021.

Le manque de professionnalisme que j’ai témoigné et vécu est simplement déconcertant. Il ne se présente pas à des rendez-vous et ce sans préavis. Il ne m’a pas offert de contrat, m’assurant que tout était compris dans le prix cité. Il m’a ensuite dit que les marqueurs de coin n’étaient pas inclus dans le prix cité.

J’ai fait une revue sur Google et j’ai déposé une plainte au syndic des arpenteurs géomètre du Québec en 2021. Toujours pas de résultat. On de vait me contacter au début d’avril. Rien que des questions mettant en doute mon honnêteté. L’ordre professionnel dont j’étais membre avant la retraite ne fonctionnait sûrement pas de cette façon. Peut être que le syndic est débordé par le nombre de plainte, peut-être que le syndic est sous-dotée ou peut-etre que le syndic a adopté la stratégie “Dark Pattern” (connu dans le monde corporatif) qui se sert de différentes méthodes
de découragement qui visent à mener les plaintif à l’abandon de la plainte.

Mon erreur fut de ne pas avoir exigé un contrat écrit.

Protégez-vous, le professionnalisme est à la derive.

J. R .F.
Mansfield-Pontefract