Projet de loi 21 : le drapeau du Québec est-il un signe religieux?

0
37

Selon la loi 21 du Québec, les employés de l’État et des institutions publiques ne peuvent porter de signes religieux dans l’exercice de leurs fonctions.

Selon la loi 21 du Québec, les employés de l’État et des institutions publiques ne peuvent porter de signes religieux dans l’exercice de leurs fonctions.
Pourtant, le drapeau du Québec, aussi appelé fleurdelisé, est composé d’une croix blanche sur fond bleu avec quatre fleurs de lys blanches. La croix est un symbole chrétien et le lys blanc est un symbole catholique romain représentant la Vierge Marie. Il est clair et indiscutable que le drapeau du Québec est un symbole religieux.
Par conséquent, conformément au projet de loi 21, le drapeau du Québec ne peut être arboré sur les vêtements ou le corps d’une personne dans le cadre de ses fonctions ou à l’intérieur d’un édifice gouvernemental. Cela comprend les impressions sur les vêtements, les épingles ou tout ornement manipulé par une personne concernée par la loi, de même que les tatouages et les outils de travail tels que les stylos, les claviers, etc.
Si l’on prétend que le drapeau est un symbole culturel et non religieux, le même argument peut être utilisé pour le hijab, la kippa, le kirpan, la plume d’aigle et d’autres items que le gouvernement du Québec
considère comme des symboles purement religieux. Le véritable problème est peut-être qu’il n’y a aucun moyen de faire la distinction entre un symbole religieux, un symbole spirituel, un symbole culturel ou un objet de famille.
La seule raison d’être du projet de loi 21 semble être de donner au gouvernement du Québec un moyen de faire de la discrimination contre certaines minorités.

Peter J. Gauthier
SHAWVILLE