Pontiac accueille sa directrice par intérim

0
48

Mo Laidlaw
 

Mo Laidlaw
 
MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – La municipalité est à la recherche d’un directeur général permanent après la démission de Benedikt Kuhn, à compter du 31 décembre dernier. M. Kuhn occupe maintenant un  poste d’agent de développement à Transcollines, le réseau de transport en commun de la MRC-des-Collines.
 « La démission de M. Kuhn est une grande perte. Avec son départ, on perd beaucoup de connaissances et de compétences. Il a été particulièrement efficace dans la constitution et la gestion de l’équipe d’intervention d’urgence et dans la gestion des conséquences des importantes inondations et tornades qui ont frappé la région ces dernières années. Il nous manquera »,
a déclaré la mairesse Joanne Labadie.
 M. Kuhn travaillait pour la municipalité depuis juillet 2012, d’abord en tant que DG adjoint, puis en tant que DG de décembre 2013. Auparavant, il avait travaillé à la MRC de Pontiac en développement culturel.
 Charlotte Laforest, résidente et ancienne conseillère municipale de Chelsea, occupe temporairement le poste de directrice générale après avoir suivi M. Kuhn pendant une semaine à la fin de l’année dernière. Titulaire d’une maîtrise en administration, elle a été présidente du plus grand conseil scolaire francophone de l’Ontario, Grandes Rivières, à Timmins. Elle possède une solide expérience en ressources humaines, en résolution de conflits et en négociation syndicale. La tâche principale de Mme Laforest est de recruter un nouveau directeur général permanent; un appel de candidatures est en cours.
 Par ailleurs, un rapport de la FQM, préparé avec la participation des conseillers, fera le point sur la nécessité de recruter un directeur général adjoint ou un directeur des communications pour remplacer Dominic Labrie, qui a quitté son poste aux communications en août dernier. Le rapport doit être présenté le 17 janvier.
 Budget municipal 2019
Le Conseil a adopté son budget 2019 lors d’une réunion extraordinaire le
20 décembre. Pour 2019, les recettes fiscales augmenteront de 4 944 792 dollars en 2018 à 5 203 402 dollars, soit un bond de près de 5%. L’adoption du budget a été quelque peu controversée, certains résidents affirmant que l’avis donné par les médias sociaux une journées seulement avant la réunion ne respectait pas les normes du Code municipal du Québec, qui prévoit un préavis d’au moins huit jours. Selon le conseil, ils ont satisfait à toutes les exigences en affichant des avis à l’hôtel de ville et aux casernes de pompiers, car il n’y a aucune obligation de le faire en ligne. Le règlement concernant le taux d’imposition devrait être adopté lors de la réunion du conseil du 15 janvier. Voir plus de détails dans notre prochaine édition.                                
                                         (Tr. LT)