Enquête sur le conseil d’administration du CISSSO

0
18

Allyson Beauregard

MRC DE PONTIAC & PONTIAC – Dans un communiqué de presse émis le 19 décembre, la Voix du Pontiac, un groupe de citoyens de la région,
a exprimé son soutien au licenciement du conseil d’administration du CISSSO (Centre intégré de santé et services sociaux de l’Outaouais et de son

Allyson Beauregard

MRC DE PONTIAC & PONTIAC – Dans un communiqué de presse émis le 19 décembre, la Voix du Pontiac, un groupe de citoyens de la région,
a exprimé son soutien au licenciement du conseil d’administration du CISSSO (Centre intégré de santé et services sociaux de l’Outaouais et de son
président-directeur général Jean Hébert.
« M. Hébert et son équipe ont imposé aveuglément la réforme de l’ancien ministre, avec des conséquences désastreuses pour les régions rurales. [Ils] ont procédé à cette centralisation excessive sans rien comprendre à l’organisation des services de santé et des services sociaux ruraux.
Leur approche technocratique a déshumanisé les services et les a éloignés des clients », a déclaré le groupe.
La nouvelle est venue après que Chantal Lamarche, directrice de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, ait assisté à une réunion du conseil d’administration du CISSSO le 13 décembre, accompagnée d’une soixantaine de personnes, afin de mettre en lumière les multiples problèmes auxquels la région était confrontée depuis la création du CISSSO en 2015.
Elle a également accusé M. Hébert de ne pas tenir compte des préoccupations des régions rurales et de les négliger au profit des zones urbaines. Depuis la mi-novembre, les services de chirurgie générale ont été interrompus à quatre reprises à Maniwaki en raison d’un manque de personnel. Le plus récent a eu lieu du 10
au 13 janvier , après une fermeture de neuf jours en décembre. Une lettre a également été envoyée à la ministre de la Santé, Danielle McCann, réclamant le renvoi de M. Hébert.
En moins de 24 heures, Mme McCann a réponduen désignant Sylvain Gagnon comme « agent spécial » pour produire un rapport documentant les différentes questions soulevées, y compris ses propres observations et faire des recommandations. Le rapport sera soumis au ministre au plus tard le 31 janvier 2019.
La présentation de Mme Lamarche n’était que l’une des raisons de cette décision de la ministre.
« Ces dernières semaines, plusieurs partenaires d’horizons différents ont exprimé des préoccupations relatives à l’organisation des services, à la disponibilité des ressources, à la réponse aux besoins de la population et à la gouvernance du CISSSO », a déclaré la ministre dans une déclaration.
Josey Bouchard, porte-parole de la Voix du Pontiac, a déclaré que le groupe était satisfait de la nomination de M. Gagnon comme première étape. « Cela indique qu’il y a un problème dans la façon dont le CISSSO répond aux demandes / questions / problèmes concernant les services que les résidents du Pontiac leur ont signalés.
Espérons que cela sera suivi d’actions supplémentaires. Nous aimerions avoir une certaine forme de vraie gestion locale et que les services de santé et les services sociaux soient alignés sur les bonnes pratiques que nous avions auparavant »,
a-t-elle expliqué.
Mme Bouchard a déclaré que, bien que le groupe n’ait pas encore réussi à parler à M. Gagnon, ils le contactent pour s’assurer qu’il est au courant des problèmes
propres aux patients et aux familles de Pontiac.
Stationnement gratuit pour les visiteurs 
Mme Bouchard a également indiqué que la Voix du Pontiac avait reçu des nouvelles du directeur de la Fondation Santé Gatineau, l’organisation mandatée
pour gérer les stationnements du CISSSO : en fin de compte, le stationnement public restera sgratuit à l’Hôpital communautaire du Pontiac à Shawville, mais les employés seront toujours tenus d’acheter des laissez-passer.
« Le statu quo sera maintenu pour le moment, mais nous resterons vigilants », a-t-elle conclu.                     (Tr. LT)