Politesse, respect et nuisance par le bruit

0
39

J’aimerais contribuer à la détresse de Mme Dominique Bomans (Éditorial du 17 juillet) et de M. Raymond Tanquay (Lettre du 14 août). On pense s’acheter un petit bout de ciel pour nos vieux jours et on s’aperçoit que la politesse et le respect sont passé chez les voisins pendant qu’ils n’étaient pas là.

J’aimerais contribuer à la détresse de Mme Dominique Bomans (Éditorial du 17 juillet) et de M. Raymond Tanquay (Lettre du 14 août). On pense s’acheter un petit bout de ciel pour nos vieux jours et on s’aperçoit que la politesse et le respect sont passé chez les voisins pendant qu’ils n’étaient pas là. Le bruit à réveiller les morts toutes les fins de semaine ou presque, le passage au bout de notre terrain, pour aller chez l’autre voisin, faisant par le fait même japper les chiens à tout bout de champs et les véhicules qui s’amassent à la dizaine sur la plage d’à côté. Sans parler des jeunes qui conduisent leur 4 roues entre les véhicules pendant des heures, des chiens qui viennent faire leurs besoins sur notre pelouse et que dire des personnes qui stationnent dans notre cour pour aller faire de la pêche sur la glace. La politesse et le respect n’existent donc plus ?
Surtout n’aller pas leur demander quoi que ce soit car c’est vous les méchants.
Devrait-on mettre des pancartes partout pour dire que c’est un terrain privé ?  Je ne pense pas que ça changerait grand-chose.
Moi, je vois les enfants là-dedans qui ne respecteront rien car ils voient bien que leurs parents ne le font pas. J’essaie de tout mon coeur d’enseigner à mes petits-enfants le respect et la politesse, en espérant qu’ils apprennent et mettent à profit ce que je vais leur montrer et donner pour qu’ils puissent eux-mêmes en profiter. Continuons donc de montrer le respect et la politesse à nos plus jeunes en espérant qu’ils apprendront et montreront plus de politesse et de respect que plusieurs de nos concitoyens.

Sylvie Pelletier
L’ISLE-AUX-ALLUMETTES