Nouveau comité pour préverver et valoriser la PPJ

0
31

Lynne Lavery


Lynne Lavery

CAMPBELL’S BAY –  Le 13 juin dernier, un groupe de résidants du Pontiac se sont rencontrés à Campbell’s Bay pour exprimer leurs inquiétudes à propos de l’éventualité de changement de vocation de la piste Cycloparc PPJ, afin de permettre que les quads utilisent cette piste cyclable. Étant des parties prenantes dans cette question, les participants se disaient inquiets que personne, au comité de la MRC, ne faisait valoir l’importance de la piste pour les cyclistes. On s’est aussi inquiété de la qualité de la piste à cause du manque d’entretien régulier et des dommages que les quads pourraient causer s’ils avaient accès à la PPJ. Des membres du groupe ont aussi mentionné les dangers potentiels pour les cyclistes et les résidants le long de la PPJ et le fait que cette piste cyclable pourrait être retirée de la Route Verte du Québec si les VTT avaient la permission de l’utiliser.
Les participants à la rencontre ont choisi le nom «Green PPJ Verte» pour désigner leur comité, insistant sur le rejet de l’utilisation des véhicules moteur et en se donnant le mandat de protéger et de faire la promotion de la piste cyclable. Trois membres du groupe ont été choisis pour représenter le comité dans la communauté et plus spécifiquement auprès de la
MRC : Remo Pafteris de Bristol, Suzanne Vallières-Nollet de Fort-Coulonge et Dominique Bomans de Litchfield.  On a décidé que le comité serait présent à la
réunion des maires de la MRC du 21 juin pour demander deux sièges
au comité des maires chargés d’étudier l’utilisation de la PPJ par les quads.
Au cours des discussions, plusieurs sujets sont revenus sur le tapis, dont la nécessité de faire la promotion de la PPJ dans la région et à l’extérieur et le besoin d’entretenir la piste. Une participante disait que la piste ressemblait à « un sentier pour les vaches » dans son secteur. Un autre faisait remarquer que, dans le coin de Waltham, la piste avait été dévastée par les motocross, ce qui la rendait dangereuse pour les cyclistes.
En plus de la présence à la MRC le 21 juin, d’autres interventions ont été discutées : la création d’une pétition papier et en ligne pour la conservation de la piste pour les cyclistes, un site Web et une page Facebook pour servir de forum de
discussions et d’échanges à propos de la piste cyclable, des contacts avec Vélo-Québec, Route Verte Québec, Action-Vélo-Outaouais et le député André Fortin afin de voir quelle aide ils pourraient apporter dans ce dossier, l’organisation d’évènements pour faire la promotion de la piste cyclable dans le Pontiac et en dehors de la région (par exemple une Tournée de la piste PPJ).
Depuis 2008, la PPJ fait partie de la Route Verte, un parcours pour les cyclistes et les randonneurs qui s’étend sur 5 000 km au Québec.
Un rapport récent de Vélo-Québec démontrait que l’industrie du cyclisme rapporte
1,2 milliards de dollars annuellement à l’économie de la province. La MRC reçoit, à chaque année, une subvention du gouvernement provincial pour l’entretien de la
PPJ : cette subvention ne serait plus versée si la piste ne servait plus exclusivement aux cyclistes.
La prochaine rencontre du groupe est prévue pour le 29 juin, à 19 h, aux bureaux de la SADC à Campbell’s Bay.  Pour plus de renseignements, on peut contacter : greenppjverte@gmail.com.                              
                      (Tr. L.T.)