Mme L’Écuyer prendra sa retraite

0
21

Dans le journal Le Droit du 3 juillet dernier, dans un article intitulé “Charlotte L’Écuyer prendra sa retraite”, le journaliste précise qu’elle avait été élue à 4 reprises avec plus de 9 000 voix de majorité.

Dans le journal Le Droit du 3 juillet dernier, dans un article intitulé “Charlotte L’Écuyer prendra sa retraite”, le journaliste précise qu’elle avait été élue à 4 reprises avec plus de 9 000 voix de majorité. Mme L’Écuyer, vous n’avez pas besoin de faire de promesses électorales pour gagner le Pontiac, juste à mentionner “les maudits séparatistes” et, automatiquement, l’élection est gagnée.
Dans le même article, vous dites “Je ne jouerai pas à la belle-mère”.  Espérons que la personne qui va vous remplacer sera plus présente. Par exemple, vous êtes censée représenter le Pontiac à Québec, mais que faisiez-vous entre le 2 avril et le 5 juin?  Deux mois pour réparer la route 148, la MRC Pontiac est la plus pauvre du Québec et on aurait cru vivre dans un pays sous-développé.
Dans la dernière édition du Journal du Pontiac, à la page 2, on pouvait lire: “Du nouveau au parc industriel”. Une grande majorité des gens du Pontiac ne comprennent pas pourquoi vous n’étiez pas sur la photo. C’était à cause des petits sandwichs pas de croûte ou bien parce que vous saviez que Roland Richer, député d’Argenteuil pour le Parti québécois, serait présent?  Mme L’Écuyer, je vous souhaite un longue et belle retraite et une bonne santé.
Dans le même article du Droit, on dit que certaines rumeurs enverraient votre nouveau chef, Philippe Couillard, représenter le Pontiac à l’Assemblée nationale du Québec. Maintenant, imaginez-vous, s’il fallait que M. Couillard représente la MRC Pontiac:  sachant que M. Couillard est un médecin avec des contacts dans le monde de la médecine, sachant qu’il est amateur de pêche, imaginez-vous les docteurs qu’on aurait au CLSC.  Imaginez-vous monter sur le chemin du Jim et rouler sur du 0-3/4 au lieu d’être dans des nids d’autruches.
Quelques jours après la victoire de M. Couillard à la tête du Parti, je demandais dans une lettre (non publiée par manque d’espace) à Mme L’Écuyer de laisser sa place à M. Couillard et je lui demandais aussi de venir représenter le Pontiac, mais sans le docteur Arthur Porter (soupçonné de fraude dans la construction de l’hôpital universitaire de Montréal): on est assez pauvres sans ça.

Rhéal Bertrand
Mansfield