Mise au point du maire Durocher

0
34

À l’éditeur du Journal du Pontiac

En référence à l’article « Le maire Bélair tire sa révérence », publiée dans le Journal du Pontiac en date du 11 septembre 2013.

À l’éditeur du Journal du Pontiac

En référence à l’article « Le maire Bélair tire sa révérence », publiée dans le Journal du Pontiac en date du 11 septembre 2013.
Considérant l’article en question du journaliste Lionel Tessier  qui réitère le refus du village de Fort-Coulonge à la demande de desservir un nouveau résidant de la municipalité de Mansfield  en eau potable. Une certaine correction s’impose car le libellé et l’insinuation que laisse présager le ton de cet article ne reflète guère la réalité.
Les motifs qui ont mené à cette décision remontent à l’époque de la préparation des plans et devis il y a de cela plusieurs années, sous une autre administration de la Municipalité de Mansfield.
Je me souviens, d’une rencontre tenue à Gatineau (Hull à l’époque)  pour la préparation finale.  Les représentants de Mansfield d’une opinion classique ont rejeté toutes les propositions afin de présager un jour l’agrandissement du réseau qui inévitablement avait une répercussion lors de la construction. La recommandation des représentants de cette dernière  était de se limiter au secteur déjà  desservi en aqueduc et d’autoriser encore une fois des forages  pour alimenter la nouvelle usine en eau souterraine avec une arrière-pensée de résoudre une problématique dans un secteur non desservi de leur municipalité malgré l’avis contraire des experts conseils.  Cette solution ne sera pas retenue du fait que les résultats préliminaires étaient peu concluants….
Leurs tactiques à divers niveaux n’ont fait qu’alourdir le processus et en plus ne répondaient  pas à une vision d’ensemble. Alors, l’usine  fut construite pour répondre à deux secteurs avec les limitations connues lors de futur agrandissement et tous les partenaires ont conclu une entente afin de protéger les intérêts et apaiser les préoccupations du village initiateur du projet.
Le conseil de la Municipalité de Fort-Coulonge  a  informé par voie de résolution la Municipalité de Mansfield   que nous devons respecter les conditions et les paramètres de construction pour ne pas pénaliser les secteurs déjà desservi et les possibilités de développement futur de ces secteurs. Le refus réel n’a pas été orchestré par Fort-Coulonge mais par un manque de vision stratégique de la Municipalité de Mansfield durant cette administration. Et malheureusement, la tradition se poursuit. Au lieu de n’avoir qu’une collectivité,  on repart les discussions de tout faire en double et de mettre le blâme pour essayer de se justifier.  Par l’instance Monsieur Tessier, je vous suggère de valider les faits et l’historique des évènements et d’interrompre vos reportages unilatéraux qui engendrent des discussions peu constructives dans la communauté.
Sans préjudice

Raymond Durocher, Maire 
Village de Fort-Coulonge