Lettre ouverte adressée aux maires de la MRC de Pontiac – Une autre étude visant à permettre les VTT sur le Cycloparc PPJ — Vraiment? Encore?

0
23

Le Comité de citoyens Green PPJ Verte du Pontiac est consterné que permettre aux VTT sur le Cycloparc PPJ fait à nouveau perdre du temps et de l’énergie au Conseil des maires et menace une attraction touristique.

Le Comité de citoyens Green PPJ Verte du Pontiac est consterné que permettre aux VTT sur le Cycloparc PPJ fait à nouveau perdre du temps et de l’énergie au Conseil des maires et menace une attraction touristique.
Nous croyons également qu’une autre étude ne sera pas impartiale. Comment pourrait-elle être impartiale alors que trois des cinq maires qui se sont portés volontaires ont déjà fait leur idée – ils ont déclaré publiquement qu’ils souhaitaient voir des VTT sur la PPJ. S’ils admettent leur parti pris, comment cette décision n’est-elle pas fondée sur des préjugés?
En 2016 et en 2017, le premier comité parrainé par la MRC était composé de membres qui étaient déjà en faveur des « cowboys sur le sentier ». Le conseil des maires a vu clair dans ces manœuvres visant à combiner l’utilisation motorisée et non motorisée du sentier. Mis à part une tentative infructueuse afin d’obtenir la permission du ministère des Transports pour utiliser l’accotement de la route 148, les adeptes de VTT n’ont fait aucun réel effort pour trouver un parcours
de rechange entre Campbell’s Bay et Waltham. Leur tactique est maintenant
de promouvoir l’utilisation « multiusage » du sentier.
Le Cycloparc PPJ fait déjà partie du système des Routes Vertes du Québec et reçoit un financement considérable. Il s’agit de notre seul sentier
qui attire les cyclistes et les randonneurs en raison de la sécurité et de la paix qu’il apporte. Permettre aux véhicules motorisés sur la PPJ ne la rendra pas polyvalente – le sentier deviendra rapidement à usage unique et les touristes et les citoyens locaux ne fréquenteront plus le sentier. La PPJ ne deviendra qu’un autre sentier de plus dans leur réseau déjà vaste de sentiers pour VTT.
Trois éléments essentiels doivent être considérés. 
Premièrement : si les VTT sont permis sur la PPJ, la MRC perdra le financement provincial réservé pour son entretien (jusqu’à 125 000 $ par année).  L’assise du sentier sera rapidement ruinée pour tout autre usage que pour les VTT et endommagera sûrement l’équipement de damage des clubs de motoneige locaux (selon le président de l’Association des conducteurs de motoneige du Pontiac). D’où proviendra l’argent nécessaire pour l’entretien?
Deuxièmement : déjà, il existe bien au-delà de 450 km de sentiers ainsi que de nombreux chemins secondaires afin que les adeptes de VTT puissent voyager entre les communautés! Les cyclistes et les randonneurs ne disposent que de 92 km – la PPJ. De plus, réduire le temps des déplacements entre les communautés pour les VTT ne fait pas partie du mandat de la MRC. 
Troisièmement et le plus important : permettre les véhicules motorisés sur la
PPJ s’avérerait une bombe à retardement. Qui sera responsable des blessures et des dommages? « Faites-moi confiance; j’irai lentement lorsque je verrai un cycliste » n’est pas suffisant! Un monde sépare la perception des déplacements sécuritaires d’un conducteur de VTT et celle d’un cycliste ou d’un randonneur. La vitesse fait partie du quad. Imaginez arriver à un virage, faire face à une machine qui se dirige vers vous, même à 30 km/heure… la plupart des cyclistes et des randonneurs, surtout les enfants, n’auraient aucune chance. Vous ne pouvez négocier la sécurité de vos citoyens! 
Alors que de plus en plus de MRC et de villes créent des couloirs cyclables et de randonnée – pour leur santé et les avantages économiques – il est incroyable que la MRC de Pontiac puisse faire un pas en arrière. Délaisser une attraction touristique, qui a fait ses preuves ailleurs, pour accommoder quelques citoyens qui demeurent déjà ici ne favorisera pas notre croissance économique. Nous devons offrir une diversité touristique afin d’attirer les touristes, l’investissement ainsi que les nouveaux résidents. 
Le Comité Green-PPJ-Verte demande à nos maires de rejeter cette tentative répétée pour prendre contrôle du Cycloparc PPJ. Il existe d’autres moyens pour accroître les sentiers de VTT locaux sans avoir à détruire ce que nous possédons déjà. Dites simplement NON!

Les membres du Comité
Green-PPJ-Verte