Les vélos ont la cote au Québec, mais pas dans le Pontiac

0
15

Je n’en reviens pas. Je pensais pouvoir laisser le temps au processus
démocratique de s’accomplir, mais je constate que « démocratie » dans le Pontiac rime plutôt avec « démagogie » et « économie », si au moins nos élus se

Je n’en reviens pas. Je pensais pouvoir laisser le temps au processus
démocratique de s’accomplir, mais je constate que « démocratie » dans le Pontiac rime plutôt avec « démagogie » et « économie », si au moins nos élus se
battaient pour quelque chose qui ramènerait vraiment du tourisme et des gens dans le Pontiac, mais ils se battent à présent pour implanter une piste de VTT en lieu et place de l’unique piste cyclable que nous avons dans la région… et sur laquelle on posait très fièrement il y a de cela très peu d’années alors que la PPJ rejoignait le réseau Route Verte du Québec… La lune de miel n’aura certes pas duré longtemps !
À l’heure où l’ensemble du Québec prône l’activité physique, à l’heure où
le monde s’accorde à dire que l’environnement est important, le Pontiac poursuit dans la voie rétrograde qu’il s’est fixée, s’accroche aveuglément et sans aucun discernement aux solutions du passé et semble, une fois de plus,
incapable de favoriser une saine cohabitation de tous les Pontissois, les moins bruyants (dans tous les sens du terme), laissés pour compte… une fois de plus !
Ici, dans le Pontiac, on favorise la pollution. (…) On bafoue les droits des minorités, prétextant que la majorité a toujours raison, ce qui en fait n’est pas démocratique, mais qui de nos élus semblent le savoir ?  (…) On met en place des comités sur lesquels nos maires eux-mêmes, clamant haut et fort leur parti pris, siègent… (…)   
 Le Québec a bâti une culture cycliste unique en Amérique du Nord. Entre 2000 et 2010, la proportion des cyclistes qui utilisent le vélo à des fins de
transport est passée de 18 à 37 % au Québec. Le réseau cyclable a pratiquement doublé et 84 % des Québécois se disent d’accord pour que le réseau de pistes cyclables soit davantage développé dans leur municipalité… Ici, à l’encontre de ce qui se passe partout ailleurs, on veut juste le réduire. Sans doute sommes-nous fiers d’être d’irréductibles Pontissois? (…)
À quand un Pontiac qui sortira de son isolement politique, culturel… économique parce qu’il aura su faire preuve d’imagination et de clairvoyance ? (…) Parce que « la démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité. » (Albert Camus) Ici, en tant que minorité cycliste, j’aimerais vraiment me sentir protégée.
Dominique Bomans,
cycliste aguerrie et fière de l’être
LITCHFIELD