Les régions unissent leurs voix

0
27

Arnaud de la Salle
 
Québec, le 20 mars 2015 – Les régions unissent leurs voix pour signifier au
gouvernement leurs fortes préoccupations et inquiétudes pour le développement et la vitalité des régions du Québec.
 En effet, l’Union des municipalités

Arnaud de la Salle
 
Québec, le 20 mars 2015 – Les régions unissent leurs voix pour signifier au
gouvernement leurs fortes préoccupations et inquiétudes pour le développement et la vitalité des régions du Québec.
 En effet, l’Union des municipalités
du Québec (UMQ), la Fédération
québécoise des municipalités (FQM) et
la coalition « Touche pas à mes régions! » unissent leurs voix pour faire le point sur l’avancement des travaux relativement au projet de loi no 28 et cibler les actions à poser pour favoriser le dialogue entre le gouvernement et les régions du Québec.
« Je viens tout juste de terminer une tournée des régions au cours de laquelle j’ai eu le privilège de rencontrer les élues et élus municipaux partout au Québec. Ils m’ont témoigné leurs préoccupations et ils s’attendent à ce que le gouvernement envoie un signal très clair en faveur des régions lors du dépôt du budget
la semaine prochaine », a souligné la
présidente de l’UMQ, Mme Suzanne Roy.
Le gouvernement doit absolument prendre en compte l’apport des régions
au développement social, culturel et économique du Québec, mais aussi les impacts associés à l’abolition d’instances régionales de concertation et de développement dans les régions.
Dans cette perspective, les préfets et les élus de plusieurs régions administratives estiment qu’il est primordial de maintenir un palier de gouvernance régionale. « Si des régions souhaitent se doter d’un organisme régional de concertation et de développement, il est essentiel que le
gouvernement reconnaisse sa légitimité afin qu’il puisse réaliser pleinement les mandats qui lui seront confiés », a soutenu M. Richard Lehoux, président de la FQM.
« C’est ensemble que nous trouverons des solutions porteuses, créatives et novatrices qui permettront au gouvernement d’atteindre ses objectifs financiers, tout en assurant le développement de l’ensemble de la province. Ainsi, nous estimons qu’il est essentiel d’entamer dans les plus brefs délais une réflexion collective avec des élus municipaux et l’ensemble des acteurs clés du développement régional issus tant du secteur de la santé, de l’éducation, du communautaire que du développement social, culturel et économique », a affirmé M. Gérald Lemoyne, l’un des porte-parole de la coalition, un regroupement non
partisan qui représente des élus, des organisations et des municipalités des régions du Québec.