Les permis de chasse et pêche et piégeage augmentent!

0
29

Arnaud de la Salle

Le ministre des Forêts, de la Faune et des
Parcs, Laurent Lessard, annonce l’entrée en vigueur d’une hausse des permis à compter du

Arnaud de la Salle

Le ministre des Forêts, de la Faune et des
Parcs, Laurent Lessard, annonce l’entrée en vigueur d’une hausse des permis à compter du
vendredi 27 mars, une nouvelle hausse de tarifs  des permis de chasse, de pêche et de piégeage. Aux dires du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, cette « modernisation de la tarification » permettra au gouvernement de faire davantage pour la
protection, la mise en valeur et la conservation de la faune, en plus de
maintenir l’expertise nécessaire à sa bonne gestion.
Ces augmentations sont en moyenne d’une dizaine de dollars pour les résidants. Le permis de pêche pour les moins de 65 ans est passé de 20,96 en 2014 à 29,84 $. Le permis de chasse
à l’orignal coûtera
désormais 72,57 $ plutôt que 59,92 $ et celui du piégeage 30,32 $. Les chasseurs de petits gibiers pour leur part devront débourser 23,98 $ comparativement à 19,35 $.
« Nous envisageons de recueillir avec cette mesure 5 millions de
dollars supplémentaires pour le secteur Faune. Il s’agit de la solution retenue par le ministre Laurent Lessard pour éponger un déficit structurel de 6,9 M$ au
ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Cette somme nous permettra, entre autres, de
réembaucher les 16 agents occasionnels de la faune mis à pied en 2014. J’aurais pu ne pas monter les prix des permis: simple comme un plus un. »
« Une hausse, c’est toujours difficile, mais, au moins, j’essaie de faire quelque chose qui est comparable avec l’Ontario et le Nouveau-Brunswick», a expliqué le ministre Lessard.
«Ça va être payant pour le secteur faunique, d’avoir un ministère bien structuré, bien financé, ça va aider à la mise en valeur de la faune», a-t-il fait
valoir. De plus, elle
assurera le maintien du réinvestissement dans le domaine de la faune (RDF), tel que l’ont demandé les associations siégeant à la Table nationale de la faune. Je suis convaincu que ces mesures nous permettront d’offrir aux Québécois une industrie faunique moderne, responsable et créatrice de richesse », a précisé le ministre Lessard.
En 2013, le Secteur de la faune et des parcs a vendu plus de 1,3 million de permis de chasse, de pêche et de piégeage.