Les mandats liés aux masques se terminent

0
32

Allyson Beauregard

QUEBEC – Avec la diminution constante du nombre d’hospitalisations liées au COVID et la réduction du nombre d’employés de la santé en congé pour des raisons liées à la pandémie, la province a poursuivi son plan de déconfinement progressif, avec quelques ajustements en cours de route. Elle a notamment levé certaines mesures deux jours plus tôt que prévu (le 12 mars au lieu du 14) et a mis en place un plan de réduction graduelle des obligations en matière de masques.

Le port du masque devrait être abandonné d’ici la mi-avril dans les espaces publics, à l’exception des transports en commun, où son utilisation prendra fin au plus tôt en mai. Toutefois, ils continueront à être obligatoires dans certains lieux de travail (règles à élaborer) et dans les établissements de santé tels que les résidences pour personnes âgées. La province devrait également mettre fin à son état d’urgence au terme de ce mois.

Le système de passeport vaccinal de la province a également été progressivement abandonné au cours du mois dernier et ne sera plus requis dans la plupart des endroits à partir du 12 mars. Toutefois, les habitants sont encouragés à conserver leurs preuves de vaccination en cas de nouvelle vague.

Depuis le 7 mars, le port du masque n’est plus obligatoire lorsque les élèves de l’élémentaire et du secondaire sont assis en classe et dans les garderies avant ou après l’école. Il devra toutefois être porté dans l’autobus, dans les aires communes et lors des déplacements.

Les limites de capacité ont été abandonnées le 21 février pour tous les commerces, à l’exception des amphithéâtres qui devront fonctionner à 50 % de leur capacité ; les lieux de culte sont aussi limités à 50 % de leur capacité, ou à un maximum de 500 personnes; enfin, les résidents des résidences privées pour personnes âgées peuvent chacun avoir jusqu’à 10 visiteurs par jour.

Depuis le 28 février, les théâtres et les lieux de culte ont ouvert à pleine capacité ; les bars et les casinos ont rouvert à la moitié de leur capacité ; le télétravail n’est pas obligatoire, et les résidents des CHSLD peuvent avoir un maximum de dix visiteurs par jour chacun. Les écoles peuvent reprendre les compétitions et les tournois, sans limite de nombre de participants. Le 12 mars, les bars, les restaurants, les casinos et les amphithéâtres pourront reprendre à 100 % de leur capacité, et dans toutes les résidences pour personnes âgées, les registres des visiteurs et les passeports vaccinaux ne seront plus requis.