Les entrevues électorales du Journal Louis Lang résume le programme du Parti marxiste-léniniste

0
32

Allyson Beauregard (tr. L. T.)

Louis Lang est convaincu que nous avons besoin de grands changements dans la gouvernance de notre économie: « La
privatisation et la
dérèglementation dans le secteur public et dans

Allyson Beauregard (tr. L. T.)

Louis Lang est convaincu que nous avons besoin de grands changements dans la gouvernance de notre économie: « La
privatisation et la
dérèglementation dans le secteur public et dans
les programmes sociaux doivent être remplacées par une instance publique qui a le pouvoir d’empêcher les monopoles de
détruire notre économie. Le développement du secteur manufacturier doit devenir une priorité de nos gouvernements afin que nos ressources naturelles servent à la croissance
de nos économies locales plutôt que d’être vendues au plus offrant », expliquait-il.
Il croit aussi qu’un
pas dans cette direction
permettrait de rétablir l’équilibre entre la protection de l’environnement et la croissance économique:
« Nous avons besoin d’un gouvernement qui garde le contrôle de l’exploitation des ressources naturelles afin que les bénéfices
puissent être partagés
par tous les Canadiens.
Les citoyens peuvent décider, en se basant sur
les connaissances scientifiques des conséquences, quelles ressources peuvent être exploitées, ce qui
signifie leur utilisation
sans faire de tort à notre Mère Nature et aux
populations ».
Le candidat, qui est en faveur de nos politiques de gestion de l’offre, déclare que son parti abrogerait complètement la Loi C-51.
M. Lang croit aussi qu’une réforme électorale est nécessaire, car, selon lui, notre système actuel est désuet et antidémocratique. « La représentation proportionnelle  pourrait corriger cette situation, mais pas complètement.
Il faut que les partis
politiques n’aient plus le contrôle du processus
politique et donner plus de pouvoirs aux électeurs. Le droit de vote de temps en temps n’est pas un bon exercice de la démocratie. Il faut que les citoyens aient plus de pouvoirs: choisir les candidats, le droit à l’information, le droit de rappel et le droit de présenter des projets de loi », expliquait-il, ajoutant que tous les partis doivent avoir un accès équitable aux ressources politiques, en particulier
au financement et à la
couverture médiatique.
Il est en faveur d’une amélioration des pensions et du retour de l’âge de la retraite à 65 ans. Selon lui, les changements à la Loi de l’assurance-chômage doivent être annulés:
« Nous sommes en faveur d’un critère universel de 350 heures d’emploi pour avoir droit à l’assurance-emploi, à une minimum de 35 semaines de primes et à des primes représentant pas moins de 60% du salaire. De plus, les fonds payés par les travailleurs ne devraient pas servir à autre chose qu’à verser des primes », déclarait-il au Journal.
Selon M. Lang, la façon d’améliorer l’économie du Pontiac et de mettre un terme à la dépendance envers une industrie unique passe par l’amélioration des programmes sociaux pour aider les populations les plus vulnérables: « Le
gouvernement doit proposer un plan pour diversifier l’économie avec des
octrois aux agriculteurs et des occasions d’attirer
de nouvelles entreprises
manufacturières qui
pourraient profiter des immenses ressources de notre région », ajoutait-il.
Le candidat croit aussi que l’accès à l’internet devrait être réglementé par le gouvernement afin que tous les citoyens aient un accès égal.
En conclusion, M. Lang déclare qu’il serait en faveur de partenariats Québec-Ontario afin
de protéger les oiseaux
migrateurs de la rivière des Outaouais: « L’idéal serait que les trois niveaux de gouvernement travaillent ensemble. Afin de protéger l’environnement, le gouvernement doit faciliter le travail des scientifiques et s’assurer que toutes les décisions sont basées sur des faits et des expertises scientifiques ».