Le prétendu boum démographique dansle Pontiac remis sérieusement en question

0
23

L’institut de la statistique du Québec (ISQ) a publié récemment les « Données sur les perspectives de population à l’échelle des MRC du Québec, de 2021 à 2041 ». Selon l’ISQ, la démographie dans la MRC Pontiac pourrait connaître une décroissance de 5,2 % en 20 ans. Néanmoins, la préfète Jane Toller a parlé de boom démographique dans les dernières années et met en doute ses statistiques.

Où se situe réellement la situation démographique du Pontiac? Difficile à dire, mais on ne peut rejeter du revers de la main les données de l’ISQ. L’an dernier, Mme Toller m’avait dit que les données de l’ISQ n’étaient pas à jour sur plusieurs points puisque les résultats dataient d’avant la pandémie et ne prenait pas en considération le boum démographique des derniers mois. Dans les faits, même s’il y a eu des gens qui ont choisi la MRC Pontiac comme lieu de résidence dans les dernières années, la tendance mathématique n’est pas renversée. Le constat est simple, la population du Pontiac est vieillissante et il est faux de dire que l’augmentation des ventes résidentielles a un impact sur la démographie à moyen et long terme.

L’ISQ met en garde, il s’agit de projection, mais l’ISQ est une source tout à fait crédible qui ne publie pas de fausses données, au contraire. C’est l’ISQ qui a publié ce document, une organisation crédible, compétente qui a pour objectif de donner, dans la mesure du possible, un portrait honnête de la réalité pour qu’on puisse agir. Les projections de l’ISQ doivent être pris au sérieux et il est complètement inutile de les réfuter.

Les décideurs de la MRC Pontiac devraient non seulement prendre cet avertissement au sérieux, mais devraient aussi réagir. Il sera donc important dans le futur que la préfète et les maires, ainsi que les leaders de la communauté se penchent sur cette question et ne pas embellir la situation. Surtout qu’actuellement, l’organisme même qui gère notre territoire, la MRC Pontiac, a de sérieuses difficultés de recrutement de main d’œuvre et de rétention de personnel. Lorsque le conseil de la MRC Pontiac vote un montant de près de 20 000 $ en formation pour aider à la gestion des ressource humaines, ça veut dire que nous ne sommes pas en train de nous occuper de renverser la décroissance démographique du Pontiac, qui est pourtant une réalité des 20 dernières années.

D’ici là, comme l’explique l’ISQ, il s’agit de données projetées qui peuvent être modifiées si la tendance est renversée, mais encore faut-il prendre la pleine mesure de la situation actuelle. C’est donc toujours possible de changer à quoi ressemblera le Pontiac en 2041, mais ça prendra un leadership politique et organisationnel pour réussir et cette
mission revient à nos décideurs locaux.