Le Haut-Pontiac perd son électricité dans la tempête de vent

0
19

Sophie Demers

Selon David Gillespie, un agriculteur local et membre actif de la communauté qui enregistre les données sur les pannes de courant dans la région du Haut-Pontiac, il y a eu 15 pannes de courant jusqu’à présent cette année. Sur ces 15 pannes, 40 % ont duré moins de 6 minutes. La plupart des pannes ont eu lieu en mai, y compris celles qui ont suivi la
tempête du 21 mai.

Les données couvrent la région du Haut-Pontiac à l’ouest de Fort-Coulonge et comprennent les municipalités de Waltham, Chichester, Sheenboro et L’Isle-aux-Allumettes.

La grosse tempête de vent du 21 mai a privé de courant de nombreux secteurs du Pontiac pendant 47,5 heures entre le 21 et le 23 mai. Selon M. Gillespie, de nombreux résidents ont été déconcertés par les pannes, car il n’y avait pas de dommages visibles. Les lignes 221, 224 et 220 étaient complètement hors service.

Auparavant, le record des pannes dans la région datait de 2019, avec 103 pannes et une durée totale d’environ 44,5 heures. En raison notamment des pannes du mois de mai, la région a battu le record cette année avec 8 pannes qui ont duré 49,5 heures.

Les données de M. Gillespie sont largement utilisées par les habitants et les autorités. En 2019, en raison de l’organisation des résidents et des données disponibles, une réunion a eu lieu avec les politiciens locaux, y compris les maires et le député André Fortin. Après la réunion, Hydro Québec a décidé d’envoyer des travailleurs et des camions pour tailler les arbres, remplacer des poteaux et des isolateurs cassés.

« Avec l’entretien effectué en 2019, l’année suivante, les pannes de courant ont diminué de façon drastique », a déclaré M. Gillespie. « Lors de la dernière tempête, nous n’avons vu de dégâts nulle part. Les gens étaient confus. S’il y avait eu des dommages comme ceux que nous avons vus à Aylmer et à Ottawa, les gens auraient compris. Où étaient les gens qui vérifient le réseau pour voir s’il y a des problèmes ou qui repèrent les dégâts dans la région ? » a dit M. Gillespie. « Nous ne sommes toujours pas sûrs de ce qui s’est passé. Nous n’avons même pas eu de vent ou de pluie. Les gens veulent savoir ce qui s’est passé ».

Alain Paquette, conseiller en relations d’Hydro Québec pour la MRC de Pontiac, affirme qu’ils sont en train d’analyser la situation et qu’ils fourniront des informations aux résidents dès que possible.

« J’ai été contacté par des conseillers et des maires de la région et je suis très sensible aux situations que les résidents ont dû endurer. Il est très possible que des problèmes du côté de l’Ontario aient pu avoir un impact sur la panne dans Pontiac Ouest où les lignes sont connectées », a déclaré M. Paquette. « Dès que j’aurai l’information, je la partagerai avec la municipalité. Il y aura d’autres informations à venir. »