Le dépotoir radioactif, une affaire réglée ?

0
6

La députée libérale du Pontiac, Sophie Chatel, a annoncé qu’elle interrogerait les représentants du gouvernement responsables d’approuver ou non la construction de l’énorme dépotoir radioactif sur la rivière des Outaouais à Chalk River. Elle a affirmé qu’elle parlerait au nom des résidents du Pontiac, dont la plupart craignent l’approbation de ce projet.

Cependant, j’étais à une toute autre affaire, à Portage-du-Fort, où elle a été interrogée lors d’une discussion informelle sur son intervention. Je crois que votre journal et celui,
plus local, de Fort Coulonge étaient présents, ils peuvent donc témoigner de l’exactitude de mon récit. Mme Chatel a commencé son commentaire par cette phrase : « Nous savons que ce projet sera approuvé. Ce que nous devons faire, c’est nous assurer que nos questions reçoivent des réponses et qu’elles soient intégrées dans les restrictions qui régissent ce projet. C’est mon plan ». (Ou quelque chose de très similaire à ces mots.

Je ne suis pas un journaliste !)

Nous savons qu’il sera approuvé ? Qui est ce «nous» ? Le Parti libéral, qui soutient ce projet de l’ère Harper ? N’est-elle pas en train de comparaître devant un comité qui étudie la valeur et la sécurité de ce projet ? Comment pourrait-il être déjà «approuvé»?

Cette «audience» est-elle une farce ? Le Pontiac ne veut pas de ce projet (le Pontiac-MRC et la plupart des municipalités ont exprimé leur opposition), et pourtant nous allons
l’avoir ?

J’ai vu de nombreuses lettres au Journal s’opposant à ce dépotoir toxique, alors vos lecteurs savent-ils que c’est une affaire réglée ? Et allons-nous continuer à voter pour ce parti ? ( Traduit )

Ron Powers
Aylmer