Le CISSS met fin au contrat d’un organisme communautaire

0
34

Gatineau, 15 octobre 2015 – Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSS de l’Outaouais) annonce qu’il met fin à la reconnaissance et au financement de
l’organisme communautaire la Ressource d’aide et de dépannage pour alcooliques et toxicomanes de Luskville (RADAT).

Gatineau, 15 octobre 2015 – Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSS de l’Outaouais) annonce qu’il met fin à la reconnaissance et au financement de
l’organisme communautaire la Ressource d’aide et de dépannage pour alcooliques et toxicomanes de Luskville (RADAT).
Depuis plus de 20 ans, le RADAT oeuvre auprès d’une clientèle d’hommes marginalisés en leur offrant un gîte et un couvert. Malheureusement, l’organisme n’est plus en mesure de respecter la mission qu’il avait lors de sa fondation et pour laquelle il recevait du financement. De plus,
malgré les nombreuses interventions effectuées par différents partenaires et par le réseau de la santé et des services sociaux, le RADAT a éprouvé à maintes
reprises des difficultés à se conformer au processus de reddition de comptes. Dans ces circonstances et en respect des procédures prévues à la Convention de soutien financier du PSOC, c’est avec regret que le président-directeur général (PDG) du CISSS de l’Outaouais, monsieur Jean Hébert, annonce qu’une dernière contribution
financière sera versée à
l’organisme à la fin du mois
d’octobre 2015.
Par ailleurs, depuis plusieurs semaines, un travail de longue haleine a été effectué afin de s’assurer qu’aucun des 16 résidents qui demeurent toujours au sein de l’organisme communautaire ne soit laissé pour compte. « Notre priorité est de s’assurer que tous les résidents sont pris en charge correctement et dirigés vers la ressource la plus adéquate possible » a affirmé monsieur Hébert.