Le 4 janvier 2022

0
32

Chaque année, le Centre canadien de politiques alternatives, à Ottawa, publie les résultats de son enquête sur le temps requis par les directeurs les mieux payés du Canada pour atteindre le salaire moyen des travailleurs canadiens. La rapidité avec laquelle cela se fait nous surprend toujours, mon épouse et moi, qui travaillons à temps plein, toute l’année, pour subvenir aux besoins de notre famille de deux enfants.

Cette année, au 4 janvier, les 100 directeurs les mieux payés des sociétés cotées à la bourse de Toronto ont gagné (je n’écris pas « gagné ») l’équivalent du salaire annuel moyen de l’ensemble des quelque 19 000 000 travailleurs du Canada. Voilà ce que l’on entend par “inéqualité et inéquité salariale ».

Peut-on vraiment prétendre que c’est ça que fait du Canada une véritable démocratie ? Est-ce là le genre de pays que nous voulons construire, soutenir et défendre?

Ben Cahill, AYLMER