La MRC émet une mise à jour sur les risques d’inondation

0
127

MRC PONTIAC – Julien Gagnon, coordonnateur des incendies et de la sécurité publique de la MRC, a émis les détails suivants concernant les risques d’inondation dans le Pontiac, le jeudi 20 avril, à 7h00.  « Le niveau de la rivière des Outaouais à Pembroke est actuellement de 112,8 mètres, celui du lac Coulonge de 108,06 mètres et celui de la rivière à Chat Falls (Bristol) de 75,36 mètres. Ces niveaux sont presque identiques aux niveaux prévus qui ont été annoncés par la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais (CPRRO ) mardi. La ORRPB s’attend à ce que ces niveaux se stabilisent tout au long de la journée d’aujourd’hui et qu’ils puissent même être abaissés au cours des prochains jours, jusqu’à la fin du week-end…… Nous surveillons de près les précipitations attendues samedi et tout au long de la semaine prochaine. Ces précipitations pourraient avoir un effet sur le niveau des rivières au début de la semaine prochaine. Nous demandons à tous les résidents de rester vigilants et de se préparer à l’éventualité d’une nouvelle montée des eaux à ce moment-là. En outre, les personnes touchées doivent rester en contact avec leur municipalité locale et prendre des photos de tout dégât matériel afin de faciliter une demande d’aide financière, s’il s’avère qu’une aide financière est nécessaire.

 

« Il faut noter que les niveaux actuels de la rivière des Outaouais sont encore bien en deçà des niveaux d’inondation de 2019 de près d’un mètre dans tous les secteurs de la rivière. Étant donné que la plupart des résidences touchées en 2019 ont été démolies ou sécurisées de manière à les protéger contre les niveaux d’inondation futurs, nos municipalités locales ne s’attendent pas à ce qu’il y ait des résidences touchées à ce stade. Il convient également de noter qu’en 2017, la rivière des Outaouais a connu un pic préliminaire de son niveau d’eau le 19 avril, qui a ensuite été réduit d’environ 30 centimètres au cours de la semaine suivante avant d’atteindre à nouveau un pic au début du mois de mai. Étant donné que nous ne pouvons pas prévoir avec précision les tendances météorologiques à venir au-delà de 7 jours environ, il est presque impossible de prévoir ce que les prochaines semaines nous réservent.

 

« Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de rester à l’écoute des médias locaux et des pages de médias sociaux du gouvernement afin de vous tenir au courant des dernières informations concernant la surveillance des inondations. »

 

Photo Credit: Carol Warden Perry