La MRC de Pontiac et ses employés syndiqués parviennent à une entente

0
7

Maryam Amini

MRC DE PONTIAC – La MRC de Pontiac et ses employés syndiqués ont finalement conclu une entente le 7 décembre, deux semaines après le mouvement de grève des employés le 23 novembre.

La nouvelle entente prévoit une augmentation de salaire de 14,75% sur 5 ans. Les employés ont accepté de ne pas prendre les deux jours de vacances supplémentaires (jour de la famille et jour de l’anniversaire) qu’ils avaient précédemment demandés ; ils ont plutôt accepté une augmentation de salaire légèrement supérieure. Le vote favorable a été de 89 % des 26 employés syndiqués. Année après année, les augmentations salariales sont les suivantes : 4% pour 2022, 3% pour 2023 et 2024, 2,5% pour 2025 et 2,25% pour 2026.

Kim Lesage, la directrice générale par intérim de la MRC de Pontiac, a commenté : « Nous avons eu une rencontre avec l’équipe de négociation du syndicat le vendredi 2 décembre. J’étais la présidente des négociations pour la MRC. Nous avons fait l’offre et ils ont voté sur celle-ci au cours des jours suivants. Finalement, avec un vote positif de 89 %, nous avons conclu un accord. Je suis heureuse que nous ayons conclu un accord qui satisfait les deux parties et que cela se soit produit avant Noël ! » Mme Lesage a ajouté qu’ils ont également convenu de travailler sur une politique pour le travail à domicile. « Nous auronsbientôt cette politique. Elle dépendra du poste de l’employé. Tous les postes ne peuvent pas être faits à partir de la maison, mais certains peuvent l’être, et certains auront plus de flexibilité. »

Michel Girard, le président régional du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) a commenté à CHIP FM : « Lors de la dernière réunion que nous avons eue, les employés ont dit que le salaire était important pour eux, donc ils ont laissé partir ces deux jours de vacances. Les négociations se sont déroulées rapidement après la grève que nous avons déclenchée le 23 novembre.

Après la grève, nous avons rencontré l’équipe de négociation de la MRC et une semaine plus tard, nous avions un accord. »