La dump de Chalk River menace toujours le Pontiac

0
188

Les laboratoires de Chalk River planifient toujours leur décharge nucléaire non testée, la première au monde, sept terrains de football de déchets toxiques, en amont du Pontiac, d’Ottawa, de Gatineau et d’ailleurs.

Stephan Harper, voyant le coût de la gestion de ces déchets toxiques, a privatisé le travail pour réduire la responsabilité légale du gouvernement fédéral en cas d’accident. Les déchets dureront des milliers d’années ; lorsque des accidents se produiront, les dirigeants des entreprises auront disparu – ou vivront dans des endroits où ils ne pourront pas être poursuivis par nous. Et que se passerait-il s’ils étaient condamnés ? Disposent-ils des milliards de dollars nécessaires pour réparer un éventuel désastre ? Quelqu’un peut-il remédier aux décès et aux maladies potentiels ?

Non, cette décharge nucléaire est une très mauvaise affaire pour le Pontiac.

Mais depuis quand un gouvernement libéral fédéral ne soutient-il pas le secteur des entreprises (exemples : SNC Lavalin, Transmountain Pipeline et le contrat de câblodistribution Rodgers).

C’est une bonne chose que la MRC Pontiac s’y oppose. Nous devons continuer à protester, même si notre députée libérale, Mme Chatel, a dit que c’était une affaire réglée.

Kenneth Poirier
Iles des Allumettes