La Chambre de commerce du Pontiac a un rôle à jouer

0
33

André Macron



André Macron

CAMPBELL’S BAY, le 5 février 2014 – « Nous pensons, à la Chambre de              commerce, que c’est possible d’augmenter les dépenses locales de 10 % au lieu d’aller investir notre argent ailleurs. On pourrait ainsi engager de nouveaux employés dans le Pontiac parce que 1 $ investi ici rapporte ici, tandis que l’argent que l’on dépense ailleurs ne nous revient jamais », déclarait M. Jean-Claude Rivest (photo), nouveau président de la Chambre de commerce, lors de son entrevue.
La Chambre de commerce s’agrandit et compte aujourd’hui 200 membres. Son directeur nous parle de maturité pour      l’organisme. « Pour le moment, notre MRC est la plus pauvre du Québec. On le sait, on ne peut pas aller plus bas. La Chambre de commerce se positionne comme jamais auparavant. Elle travaille en collaboration avec le CLD, la SADC et la MRC de Pontiac afin de faire avancer les choses, tous dans la même direction. » Au cours du dernier conseil des maires, Jean-Claude Rivest appuyait cette position, présentant aux élus de nos municipalités, le rôle indéniable qu’entend jouer la Chambre de       commerce au sein du Pontiac.
Le 4 février dernier s’est tenue une réunion spéciale de l’organisme afin de former un comité qui permettrait d’aller de l’avant et de valoriser toutes les richesses et les ressources de la région, un comité qui tenterait de combler les besoins les plus criants. De nombreuses discussions ont pris place ce jour-là au terme desquelles il a été décidé d’entreprendre une vaste étude reprenant différentes informations jugées cruciales dans le processus de développement : nombre d’entreprises dans le Pontiac, nombre d’employés, impact de ces entreprises sur le plan économique, montant d’impôts payés par ces entreprises afin de déterminer leur exacte contribution dans la région. La      réunion a connu un succès retentissant et le restaurant Les Voyageurs était bondé.
Les défis sont grands, mais la région est magnifique et offre de nombreux avantages. Il faut privilégier les PME, assurer l’avenir des jeunes et de nos entreprises en permettant la relève. Il faut investir dans les entreprises locales parce que ce sont elles qui soutiennent la région. Il faut aussi encourager la création d’entreprises qui n’existent pas encore ici. Il faut cerner les manques et tenter d’y répondre. Le travail peut se faire en collaboration avec les fermiers notamment, car il y a beaucoup de produits à      partir desquels un marché peut se développer. Jean-Claude Rivest déborde d’enthousiasme, c’en est presque contagieux !
La Chambre de commerce entend représenter du mieux qu’elle le peut l’ensemble des commerçants du Pontiac, pas uniquement ses membres. « C’est à l’avantage de tout le monde que de travailler ensemble à améliorer de quoi demain sera fait. Aujourd’hui, c’est la journée pour    trouver des solutions et nous pouvons y arriver ensemble. En développant les      services ici, les gens restent ici et les capitaux aussi. ». Pour Jean-Claude Rivest, le moment est idéal et l’espoir renaît.