Journée de la santé mentale positive

0
21
Balloon

Gatineau – Pour une première fois, le 13 mars désignera la Journée de promotion de la santé mentale positive. Cette Journée vise à diminuer la confusion entre santé mentale et maladie mentale, ainsi qu’à ouvrir le dialogue sur la question de la santé mentale.

Le contexte de la pandémie, par son long confinement débutant le 13 mars 2020, nous a permis de réaliser l’importance de mettre en place des astuces et des stratégies en vue de favoriser et renforcer la bonne santé mentale de toutes et de tous. La Journée est entièrement dédiée à l’importance que tous les acteurs de la société se mobilisent, de façons concrètes, pour développer les conditions favorables à la santé mentale. « Nous vivons dans une communauté, un environnement social, professionnel et personnel, qui a un impact sur notre santé mentale. Il est donc essentiel de reconnaître que l’on peut tous contribuer à accroître ou à maintenir notre bien-être personnel et le bien-être collectif, » a expliqué Isabelle Côté, directrice générale de CAP Santé Outaouais.

Toutes les municipalités de la région ont été invitées à adopter officiellement la Journée en signant la proclamation municipale, afin de jouer un rôle de premier plan. Le public peut rejoindre au Mouvement Santé mentale Québec (MSMQ) sur Facebook, le 13 mars–de 16 h à 17 h 30–pour un événement animé par David Goudreault, écrivain, poète et travailleur social.

Selon l’axe « promotion, prévention, intervention » la promotion est l’action qui soutient la mise en place de conditions favorisant la santé. Lorsqu’on parle de promotion de la santé mentale, on fait référence aux mesures qui maximisent le bien-être. Selon le MSMQ, pour chaque dollar en prévention/promotion, on estime économiser 5,60 $ en soin de santé.

La santé mentale apporte des bienfaits bien plus grands qu’une simple absence de maladie mentale. Il est tout à fait possible d’être atteint d’une condition ou d’un trouble de santé mentale et vivre dans un état de bien-être. Il est aussi vrai qu’on n’ait aucun symptôme de maladie mentale, mais qu’on n’ait pas une santé mentale optimale.

« À CAP Santé Outaouais nous offrons des outils, des stratégies et des formations pour outiller les personnes et les collectivités – écoles, quartiers, milieux de vie – pour maintenir et améliorer la santé mentale, » a ajouté Mme Côté. (M.A.)