Grippe en Outaouais – La pression monte à l’Hôpital du Pontiac

0
16

Carl Hager

SHAWVILLE – La pression monte à l’Hôpital communautaire de Pontiac (PCH). Le virus de la grippe frappe durement la région et les changements apportés par les
décisions passées du CISSSO continuent d’influencer les services aux patients.

Carl Hager

SHAWVILLE – La pression monte à l’Hôpital communautaire de Pontiac (PCH). Le virus de la grippe frappe durement la région et les changements apportés par les
décisions passées du CISSSO continuent d’influencer les services aux patients.
Cette grippe hivernale (H1N2) met les services de santé à rude épreuve dans les hôpitaux de Gatineau et de Hull :  les salles d’urgence débordent et ont doit faire face à une pénurie de lits. Les plus touchés sont les jeunes enfants et les personnes âgées atteintes d’une maladie chronique. Le CISSSO recommande aux personnes infectées par la grippe de rester à la maison et de se reposer à moins que des soins médicaux sont essentiels.
Les hôpitaux urbains sont remplis jusqu’à 200% de leur capacité. Face à l’épuisement du personnel et à l’insuffisance des installations, le CISSSO a instauré de mesures d’urgence. Les patients sont transférés dans d’autres établissements tels que des centres de soins de longue durée et des hôpitaux périphériques; certains membres du personnel seront également déplacés, au besoin. Les listes habituelles utilisées pour attribuer des heures supplémentaires ont été suspendues pour permettre aux bénévoles de travailler au besoin.  Le PCH est maintenant prêt à recevoir des patients de la ville, en les plaçant d’abord dans un établissement de soins de longue durée.
Autres changements à PCH
Selon M.  Benoit Gauthier, directeur général adjoint de la CISSSO, le ministère de la Santé a récemment autorisé des changements aux menus des hôpitaux, pour que la nourriture soit plus appétissante et ait un meilleur goût. L’Hôpital du Pontiac conservera sa cuisine et de nouveaux équipements seront installés pour préparer les nouveaux choix de menu; ce changement pourrait créer quelques emplois de plus. Les exigences diététiques spéciales continueront d’être respectées et la nourriture préparée à l’hôpital sera servie dans l’établissement de soins de longue durée voisin.
Le Dr Thomas O’Neill a déclaré au Journal que le CISSSO avait demandé à PCH d’effectuer 200 examens de coloscopie supplémentaires, cette, année, ce  chez les patients la région. Cependant, la préparation inadéquate des patients par des médecins non locaux, avant le dépistage, représentait une difficulté majeure qui a entraîné l’annulation de la procédure.
Une panne récente de la machine Cat-Scan et un délai prolongé pour la faire réparer ont forcé des patients du PCH à se rendre à l’urgence à Gatineau et causé des roblèmes pour l’entretien futur de la machine. Selon M. Gauthier, le contrat a été centralisé à Gatineau, mais une équipe spéciale sera toujours disponible en cas de panne. Le Dr O’Neill a déclaré qu’une machine Cat-Scan en état de fonctionnement est essentielle pour effectuer une chirurgie.                           
                           (Tr. LT)