Feu de signalisation à Mansfield Mécontentement concernant l’avancement des travaux du pont Marchand

0
31

Allyson Beauregard
(tr Adls)


Allyson Beauregard
(tr Adls)

MANSFIELD & FORT-COULONGE – La future installation d’un feu sur la route 148 au coin du chemin de la Chute à Mansfield a été annoncée par le conseil des maires le 24 mars dernier. « Ce feu est dans le débat depuis 7 à 8 ans, mais les travaux semblent enfin programmés pour cette année» a annoncé  le préfet et maire de Fort Coulonge Raymond Durocher.
De plus, une voie pour
tourner à gauche sera réalisée en même temps que le feu de circulation. Ce projet correspond à un désir de rendre l’intersection plus sécuritaire et les travaux seront supervisés par le ministère des Transports du Québec. « Le coût est estimé entre 1 et 5 millions de dollars. Cependant, le contrat des travaux n’a pas encore été attribué et le MTQ ne peut révéler de chiffres plus précis », nous dit madame  Karine Sauvé porte-parole du MTQ.
Par ailleurs, les maires Durocher et Bélec (mairesse de Mansfield) ont exprimé leur déception en voyant que rien n’avance au sujet de la réouverture du pont Marchand qui a été fermé  à la circulation en mai dernier par le MTQ en raison de risques d’instabilité. « Le pont est toujours fermé et nous soutenons les travaux de signalisation sans pour autant accepter que le pont soit oublié, c’est un dossier d’importance », a dit
M. Durocher. En mesure
préventive, le MTQ a effectué des travaux de stabilisation sous le pont l’automne dernier.
Le MTQ a donné de vagues détails sur l’échéancier des
réparations du pont. « Puisque les plans et spécifications des travaux sont en cours de développement pour pouvoir procéder aux travaux de
solidification, aucune planification n’a pu être établie », a déclaré madame Sauvé. « Ce pont couvert est unique et nécessite des spécialistes, ce qui peut prendre plus de temps que
prévu », a-t-elle ajouté.
« Les 2 communautés sont fatiguées de ne pas être
informées sur les réparations de cet attrait touristique. On dirait bien que les travaux ne seront pas pour 2015 et quand cela sera -t-il fait? Il semblerait que ce soit un problème de financement explique M. Durocher, qui pense que le projet du feu et peut être un prétexte pour stopper
l’avancement des travaux du pont. Tout retard supplémentaire n’est pas acceptable. Ils ne pensent qu’à l’argent au MTQ, mais le pont est une voie de communication importante entre Fort-Coulonge et Mansfield »
a-t-il ajouté.
D’après madame Belec, lors de sa dernière conversation avec le MTQ, on lui a dit que la facture estimative avait augmentée et que même une fois les travaux finis, les véhicules ne seront pas autorisés à l’emprunter. « Le pont restera fermé pendant toute la durée des travaux et aucune décision  n’a été prise sur la date de réouverture de celui-ci au trafic”, a dit madame Sauvé.
M. Durocher a remarqué que de nombreux résidants sont outrés par l’installation du feu alors que le pont reste en attente. « La situation est déplorable pour
certains. Pour eux, le pont est la priorité numéro un. J’ai des citoyens qui m’ont dit que, si le MTQ ne répare le pont dans son état de fonctionnement préalable comme ils l’ont fait dans d’autres régions, ils  dresseront sur la route 148 des barrages et bloqueront le projet de feu de circulation », a-t-il ajouté.
Rémi Bertrand, dg de la MRC Pontiac, a dit que le manque d’intérêt à l’extérieur du Pontiac est la raison du retard. « C’est un symbole au Québec et il a besoin d’un coup de pouce politique haut placé pour avancer ».
Le pont Rouge est un
symbole sur la rivière Coulonge depuis 1898; il porte le titre de plus long pont couvert du Québec.