Facturation pour interventions aux accidents

0
15

Allyson Beauregard

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – Les non-résidents impliqués dans des accidents de la route sur les routes de la Municipalité de Pontiac seront désormais facturés par le Service incendie à la suite de l’adoption d’un règlement lors de la réunion du conseil le 14 août.

Allyson Beauregard

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – Les non-résidents impliqués dans des accidents de la route sur les routes de la Municipalité de Pontiac seront désormais facturés par le Service incendie à la suite de l’adoption d’un règlement lors de la réunion du conseil le 14 août.
Selon Benedikt Kuhn, directeur général de la Municipalité de Pontiac, les changements potentiels aux remboursements que la municipalité reçoit de la province (SAAQ) pour l’utilisation de leurs mâchoires de vie, qui pourraient entraîner une perte de revenus, les ont incités à chercher d’autres moyens de compenser les coûts associés aux interventions lors d’accidents.
« La SAAQ examine actuellement tous les remboursements remontant à cinq ans et prétend avoir payé en trop (à notre avis, les [critères] auraient dû être expliqués au préalable). Il s’agit d’un examen à l’échelle de la province et nous ne sommes pas certains du résultat », a-t-il expliqué. Les remboursements de 25 000$ à 30 000$ par année que la municipalité reçoit pourraient être réduits à moins de 15 000$ si la SAAQ maintient son interprétation des règles. La municipalité peut aussi devoir rembourser le gouvernement pour tout trop-payé.
M. Kuhn a déclaré que le Service incendies reçoit environ 150 appels par année pour toutes sortes d’interventions, mais au moins la moitié sont des accidents de véhicules, la plupart sur la route 148. « Les coûts varient, mais nous estimons qu’une réponse à un appel nous coûte au moins 30 000$ en salaires », précisait-il au Journal.
« Nos pompiers gagnent environ 20 $ / heure et nous devons payer au moins trois heures par intervention. Cinq à dix pompiers ou plus peuvent intervenir, de sorte qu’un appel peut facilement coûter entre 500 $ et 1 000 $ ou plus, sans compter l’usure des véhicules et de l’équipe-ment. Les mâchoires de vie sont chères et doivent être remplacées périodiquement », a-t-il ajouté.
Les coûts sont souvent plus élevés lorsque le Service incendies doit rester pour diriger la circulation, installer des détours ou aider d’autres intervenants d’urgence. « Le contrôle de la circulation et les détours sont une responsabilité partagée entre la police de la MRC des-Collines et le MTQ.  Nous avons discuté avec les deux parties et nous examinerons les moyens de réduire le temps que nos pompiers consacrent au contrôle de la circulation avant que les autorités ne prennent la relève », a conclu M. Kuhn.
En vertu du nouveau règlement, les automobilistes non résidents impliqués dans des accidents devront payer 400 $ l’heure pour un minimum de trois heures, ainsi que des frais administratifs de 15% sur le total. Selon M. Kuhn, les coûts devraient être couverts par la compagnie d’assurance du propriétaire du véhicule.
Le règlement est entré en vigueur le 20 août.
Selon Julien Gagnon, coordonnateur des Services incendies et de la Sécurité publique à la MRC de Pontiac, Portage-du-Fort et Bryson ont adopté des règlements similaires en 2016 concernant les accidents survenus sur leur territoire. Bien que les municipalités aient un service des incendies commun avec l’Ile-du-Grand-Calumet, cette municipalité n’a pas adopté de règlement correspondant.         
                         (Tr. LT)