Entrevue du Journal Colin Griffiths parle au nom du Parti vert

0
32

Allison Beauregard (tr. L. T.)

Colin Griffiths est convaincu que la croissance sans limite se fait au
détriment de notre planète: « Un des éléments du

Allison Beauregard (tr. L. T.)

Colin Griffiths est convaincu que la croissance sans limite se fait au
détriment de notre planète: « Un des éléments du
programme du Parti vert est le ralentissement de la croissance. La croissance sans limite implique une utilisation croissante de nos ressources, qui seront épuisées un jour ou
l’autre », expliquait-il, soulignant qu’un virage vers un développement renouvelable passe par une
augmentation du recyclage et de la réutilisation des produits. « Nous ne pouvons pas nous permettre de
consommer comme nous le faisons actuellement sans provoquer des catastrophes climatiques et écono-miques », ajoutait-il, tout en faisant remarquer qu’il est possible d’envisager une croissance économique sans une augmentation de la consommation.
« Nous avont proposé un Fonds d’investissement vert pour aider au démarrage de petites entreprises basées sur les énergies renouvelables et qui consomment moins d’énergie. En aidant ces entrepreneurs, nous pouvons stimuler la création d’entreprises qui sont à
la base de la création
d’emplois ».
Le Parti vert est opposé
à la construction de
nouveaux pipelines pour l’huile et le gaz, mais ils croient que d’autres mesures peuvent aussi bien stimuler l’économie du Canada, par exemple « un revenu garanti de base pour chaque adulte et des investissements publics dans les infrastructures. Ces mesures contribueraient à injecter des fonds dans
l’économie pour assurer une circulation de l’argent et des biens. Les infrastructures vont créer des emplois et stimuler d’autres activités économiques », précisait-il, ajoutant  que le Parti vert propose une programme de rénovation des maisons qui va aussi créer des emplois, tout en aidant les propriétaires à la conservation des huiles à chauffage.
M. Griffiths insiste pour dire que le Parti vert est en faveur d’un gouvernement de coalition et de la représentation proportionnelle: « La représentation proportionnelle fera en sorte que les électeurs seront mieux représentés au parlement », déclarait-il au Journal.  L’organisme Fair Vote Canada fait des pressions pour que cette élection soit le dernier
exercice non démocratique d’élection à majorité
simple.
Pour M. Griffiths, deux priorités: un meilleur accès à l’Internet pour tout le Pontiac et des changements majeurs à la loi C-51.
Dans ses objectifs, il parle d’augmenter la visibilité du Pontiac en améliorant et en allongeant la piste cyclable PPJ: « Nous devons donner une image de
marque au Pontiac pour améliorer la promotion du tourisme tout en mettant en valeur nos produits ».
Le candidat du Parti vert est aussi en faveur de la
gestion de l’offre et insiste sur l’importance de l’agriculture dans le Pontiac et les Verts ne sont pas en faveur de l’accord secret TPP qui mettrait fin à la gestion de l’offre: « L’agriculture est un des secteurs les plus
productifs et les plus
stables de l’économie du
Pontiac », déclarait-il. Pour M. Griffiths, il serait important de mettre en place une agence de gestion du bassin versant de la rivière des Outaouais: « Il n’y a aucun organisme responsable de la gestion et de la conservation de la rivière des Outaouais, qui est une des plus grandes du pays »,
concluait-il en ajoutant que la protection des oiseaux migrateurs passe par une meilleure collaboration entre le Québec et l’Ontario.