Dossier Maringouins

0
17

Suite à l’article du 12 février 2014, présenté par la municipalité de Mansfield-et-Pontefract, j’offre la réplique suivante.

Suite à l’article du 12 février 2014, présenté par la municipalité de Mansfield-et-Pontefract, j’offre la réplique suivante.
Mon article traitait des scénarios et hypothèses possibles. Comment pouvez-vous dire qu’il y a erreurs dans les chiffres avancés ?  Si les scénarios suggérés se réalisent tel que décrits, les coûts calculés sont exacts : ce n’est que de la mathématique simple !
Par le fait même de votre article, vous avez, à toutes fins pratiques, confirmé et validé que ma première hypothèse tient la route. La seule différence repose dans le fait que vos intentions sont de taxer 55% des payeurs de taxes dans l’ensemble de la collectivité des deux municipalités (100% Fort-Coulonge et 41% Mansfield) pour un coût de 133 $,         comparativement à 70% dans mon        scénario pour un coût de 109 $. Il n’y a donc aucune erreur dans mes calculs, merci pour la validation.
Il y a 2, 046 fiches d’évaluations à Mansfield et 656 à Fort-Coulonge pour un grand total de 2, 702. Pour Mansfield, vous indiquez que 840/1298, soit 65% des fiches seraient taxées; en réalité c’est seulement 840/2, 046, soit 41% des fiches d’évaluation qui seraient taxées. Plus de la moitié, soit 59%, ne serait pas taxé.  Alors dites-moi, qui d’une façon sournoise offre de fausses informations à la population ?
À ma connaissance, la municipalité débourse toujours une somme annuelle de 15000$ envers la dette des réparations majeures à l’aréna, et ce pour une période de quinze ans. Quelle est la différence entre une telle dépense et celle d’un traitement biologique ? Dans les deux cas, ce n’est pas tout le monde qui en   profite et/ou en bénéficie.  Alors dites-moi, est-ce équitable pour les gens qui n’utilisent pas le service de l’aréna de payer ? On sait très bien que c’est une minorité qui fait l’usage de l’aréna. 
Pour la municipalité de Mansfield, comment allez-vous expliquer et justifier aux citoyens de la zone ciblée par le traitement biologique qu’ils doivent partager le coût avec seulement 41% des payeurs de taxes tandis que, dans le cas de l’aréna, ces mêmes citoyens qui ne font peut être pas l’utilisation de l’aréna partagent 100% des coûts avec les payeurs de taxes ? 
Elle est où la justice dans tout cela ?  Est-ce qu’on pratique l’art d’avoir deux poids, deux mesures ?
L’hypothèse de 1% d’économie sur les budgets pourrait tout simplement, sans payer de leurs poches, être une contribution de l’ensemble des payeurs de taxes envers le traitement biologique, tout comme on le fait pour la dette de l’aréna.
Ce scénario de 1% n’était pas dans le but d’ajouter 1% au budget et faire payer même ceux qui ne sont pas dans le secteur ciblé par le traitement. Non, le but du 1% est de rationnaliser ailleurs sur le budget afin d’appliquer ces économies sur le traitement. De cette façon, ça ne coûte rien de plus à personne ! C’est illégal, ça ? C’est de la fraude ? C’est de la tromperie ?  Pourtant vous avez pris la décision d’appliquer 15 000$ envers la dette de l’aréna sans consulter la population. L’aréna n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Ceci dit, votre raisonnement de faire payer seulement ceux qui profitent et/ou bénéficent d’un service ne tient pas la route.
Depuis quand la gestion d’un budget est-elle considérée comme de la tromperie, de la fraude ou même de la manipulation de chiffres ?  Le terme le dit bien : un « budget ». Ce sont des prévisions, une estimation des revenus et dépenses pour une période déterminée. C’est un guide, un document offrant une direction. Un budget est géré de façon à rencontrer les besoins de la cause en temps réel tout en ayant un guide de base. Si tous les budgets étaient coulés dans le ciment, pourquoi aurions-nous besoin d’un conseil ? Une fois le budget établi, je suis certain que le directeur général et les employés de la municipalité seraient plus que capables de l’exécuter; plus besoin d’intervention d’un conseil. Vous y allez un peu fort avec votre comparaison de tromperie et fraude !  Tenant contre de votre raisonnement, vous avez triché et trompé les payeurs de taxes lorsque vous avez décidé de contribuer à raison de 15 000$ par année envers la dette de l’aréna, et ce pour quinze ans.
Vous faites allusion à vos efforts sérieux dans la gestion du dossier, soit par un sondage maison en 2011 et un deuxième sondage d’opinions en 2013. C’est un peu inquiétant d’apprendre que vous considérez deux sondages comme étant des efforts sérieux ! Mon opinion est plutôt que c’était une porte de sortie rapide.  Si l’ensemble de la population supporte le projet, vous n’avez qu’à leur filer la facture étant donné qu’elle veut le service à tout prix. Si l’ensemble de la population ne supporte pas le projet, vous vous en lavez les mains. De vrais efforts comportent l’étude du problème, la préparation de plans et devis et un processus d’appels d’offre. Cette approche aurait fourni à la population des données concrètes afin qu’elle puisse prendre une décision éclairée. Si les gens avaient eu l’heure juste au premier sondage, soit que le coût pouvait se situer plutôt aux alentours de 100$ versus 150 $ à 200 $, je suis convaincu que le résultat aurait probablement été différent.
En fin de compte, pour résumer le tout, j’ai fait une erreur. J’ai osé écrire que la gestion du dossier datait d’environ quatre ans. J’admets mon erreur ! Le dossier date d’une vingtaine d’années ! Wow! C’est impressionnant ! Cinq cycles de conseils et on est toujours à discuter du même problème. En plus de ça, on n’est même pas gêné de l’indiquer !
À la personne qui n’a pas eu le cran de s’identifier sur son article du DATE?, je ne perds pas de temps à répliquer. Un article sans auteur vaut un GROS ZÉRO. Ç’a n’a aucun poids, aucune valeur et aucune crédibilité. Si tu désires que les gens respectent tes idées et tes opinions, la moindre chose, c’est au moins de t’identifier.
André Boisvert