Des emplois pour les soins de longue durée

0
24

Allyson Beauregard et Jamie Cameron


Allyson Beauregard et Jamie Cameron

SHAWVILLE ET MUNICIPALITÉ DE PONTIAC –  Le député de Pontiac, André Fortin, visitait le Centre de réception du Pontiac le 20 mars dernier pour annoncer la création de 18 nouveaux emplois au CHSLD (Centre d’hébergement et de soins de longue durée) et des heures supplémentaires pour les employés à temps partiel.
Cette nouvelle fait suite à l’annonce, par le gouvernement provincial
le 3 mars dernier, d’un investissement supplémentaire de 2,8 millions de
dollars dans les soins de longue durée. En Outaouais, dans les 14 CHSLD, 92 nouvelles positions ont été créées et des heures supplémentaires ont été ajoutées à 69 autres.
Les nouveaux postes seront affichés en avril et offrent des postes d’infirmières auxiliaires, de préposés, de travail social et de chef d’unités. Selon M. Fortin, les changements annoncés signifient davantage de soins pour les résidents à long terme et un meilleur environnement pour le personnel.
« Les employés travaillent fort, ils sont fatigués et surmenés et nous ne voulons pas que la qualité des soins en souffre. Ces investissements étaient nécessaires », déclarait M. Fortin.
Richard Romain, représentant syndical à l’hôpital, se disait très heureux de cette annonce. « Certains employés à temps partiel pourront obtenir des postes à temps plein, ce qui ouvre la porte à de nouvelles positions à temps partiel », déclarait-il.
Investissement dans la Table ronde des aînés
Plus tôt le 20 mars au centre communautaire de Luskville, le député Fortin annonçait une subvention de 291 362$ à la Table ronde des aînés Des Collines et à l’Université du Québec en Outaouais dans le cadre du programme Québec, ami des aînés. Ces fonds serviront à la réalisation du projet « Vivre chez soi : pour
renforcer la capacité des communautés à soutenir les aînés vivant dans leur
résidence ».
Ce projet vise à soutenir les municipalités de Pontiac, de l’Ange-Gardien et de La Pêche dans leurs efforts pour combler les besoins des aînés vivant à domicile. Des aînés, plusieurs organismes et des responsables des soins à domicile seront consultés.
« Grâce à ce projet, la Table ronde des aînés Des Collines sera en mesure de découvrir et d’appliquer des solutions novatrices afin d’aider les aînés à demeurer dans leur communauté plus longtemps. Le projet mettra l’emphase sur le tissu social et les actions qui font appel aux acteurs communautaires plutôt qu’aux services municipaux. Nous voulons éviter d’ajouter des services communautaires ou de compter sur des bénévoles. Nous visons plutôt à ce que chacun se sente engagé et responsable du bien-être de sa communauté », déclarait Marie-Pierre Drolet, directrice de la Table ronde des aînés Des Collines.                        
                          (Tr. LT)